C'est grâce à vous que Joséphine a atteint son objectif

Sénégal

Le Sénégal est un pays en Afrique occidentale bordé par l’océan Atlantique qui a déclaré son indépendance de la France le 4 avril 1960. Même s’il s’agit de l’un des pays africains les plus stables politiquement parlant, il fait partie des pays les moins développés du monde. Presque la moitié du pays est occupée par des terres arables mais la culture des plantes alimentaires y est rendue très difficile par des anomalies climatiques à répétition. La température maximale sur le territoire sénégalais a été enregistré à Matam : 48,8 °C.

Infos clés:
  • 38% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (avec moins de 1,90 dollar par jour) ;
  • le pourcentage des Sénégalais professionnellement actifs est de 50,6% ;
  • 44% de la population professionnellement active travaille dans l’agriculture ;
  • seulement 13,9% des Sénégalais âgés de plus de 25 ans poursuivent leur scolarité au-delà de l’école primaire ;
  • le pourcentage d’alphabétisation des jeunes âgés entre 15 et 24 ans est de 69,8%
Nous finançons l’éducation de

56 filles

et jeunes femmes dans une école professionnelle à Dakar

100%

des diplômées trouvent un emploi dans leur domaine de prédilection

12.01.2022

Joséphine vient d’un village pauvre à environ 100 km de Dakar. Son plus grand rêve était d’avoir un travail qui lui permettrait de gagner sa vie. Lorsqu’elle a entendu parler de notre école, elle était certaine que c’était l’occasion de réaliser ce rêve.

« J’ai senti que c’était une opportunité pour moi et toute ma famille. Cependant, je n’avais même pas un sou pour commencer mes études. Grâce à Sœur Eve, j’ai commencé l’école entièrement gratuitement » dit Joséphine.

La fille a très bien réussi sa première année. On pouvait voir son engagement, sa joie d’avoir la chance de réaliser ses rêves et sa grande gratitude. Tout à coup, quelque chose a changé.

Après la première année, Joséphine est venue me voir et m’a dit qu’elle abandonnait l’école et rentrait chez elle. J’étais très surpris. Je savais que je devais poursuivre l’affaire se souvient Sœur Eve. Il s’est avéré que Joséphine ne voulait pas arrêter ses études, mais y était contrainte par la situation financière dramatique de son pays.

La jeune fille voulait y retourner pour trouver un travail simple et aider ses parents à acheter les produits de première nécessité et à subvenir aux besoins du ménage. Terminer ses deux années d’école à Dakar lui ouvrirait de nombreuses portes et lui donnerait un travail bien mieux rémunéré, alors Sœur Eve a fait tout ce qu’elle pouvait pour s’assurer qu’elle ne laisse pas passer cette opportunité. Elle a aidé la sœur de Joséphine à trouver un emploi, car elle est avec ses parents au quotidien, et a convaincu notre protégée de tout donner de son mieux et de profiter au maximum de sa deuxième année d’études.

Une autre année s’est écoulée et aujourd’hui, nous pouvons voir le sourire sur le visage d’une diplômée de Dakar qui a décidé de rester plus longtemps dans la ville. Elle travaille et s’occupe de la partie couture de l’atelier de l’école.

C’est grâce à vous que Joséphine a atteint son objectif et est maintenant en mesure de subvenir aux besoins réguliers de sa famille tout en jouissant de la satisfaction de son emploi de rêve. C’est pour cela que nous sommes là, donner aux jeunes femmes des chances égales !

Des histoires comme celle de Joséphine sont la meilleure preuve que votre argent produit beaucoup de bien au Sénégal. Et pas seulement pour les jeunes femmes qui acquièrent ici des compétences professionnelles, mais aussi pour leurs proches, dans des lieux souvent à des centaines de kilomètres de Dakar, où les chances d’un avenir meilleur sont rares.

Financez une journée de scolarisation pour l’une des élèves du lycée professionnel pour filles de Dakar aujourd’hui et travaillez avec nous pour lui offrir un avenir meilleur !

Aide urgente nécessaire

Aide humanitaire pour Izium

Izium et les villages environnants ont enduré six mois de terreur. Sur un rayon de 100 km, il n'y a pas un seul magasin d'alimentation ouvert. Les habitants comptent sur leurs dernières fournitures cachées et, plus encore, sur l'espoir qu'ils s'en sortiront jusqu'à l'arrivée de l'aide humanitaire.

Nous nous sommes immédiatement mis en route pour aider et avons été parmi les premiers à arriver.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 219 EUR
Nous avons besoin de :
8 607 EUR
<-- ActiveCampaign Monitor Code -->