Nous répondons aux besoins les plus urgents des anciens habitants de Moria

Imperméables pour Lesbos

L'été se termine en Grèce. Ce sera pluvieux et froid dans un instant. Les imperméables et les vêtements chauds sont désormais indispensables. En protégeant les gens de la pluie, du vent et du froid, nous les protégerons de graves problèmes de santé.

en savoir plus

Nous avons déjà:
23 102 PLN
Nous avons besoin de : :
25 000 PLN
SÉNÉGAL

École pour filles « Foyer s. Maria Goretti »

Sénégal

Le Sénégal est un pays en Afrique occidentale bordé par l’océan Atlantique qui a déclaré son indépendance de la France le 4 avril 1960. Même s’il s’agit de l’un des pays africains les plus stables politiquement parlant, il fait partie des pays les moins développés du monde. Presque la moitié du pays est occupée par des terres arables mais la culture des plantes alimentaires y est rendue très difficile par des anomalies climatiques à répétition. La température maximale sur le territoire sénégalais a été enregistré à Matam : 48,8 °C.

Infos clés:
  • 38% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (avec moins de 1,90 dollar par jour) ;
  • le pourcentage des Sénégalais professionnellement actifs est de 50,6% ;
  • 44% de la population professionnellement active travaille dans l’agriculture ;
  • seulement 13,9% des Sénégalais âgés de plus de 25 ans poursuivent leur scolarité au-delà de l’école primaire ;
  • le pourcentage d’alphabétisation des jeunes âgés entre 15 et 24 ans est de 69,8%
Nous finançons l’éducation de

56 filles

et jeunes femmes dans une école professionnelle à Dakar

100%

des diplômées trouvent un emploi dans leur domaine de prédilection
Éducation

Notre objectif : l’égalité des chances

Fidèles à la mission de la Bonne Fabrique, nous voulons y effectuer le même travail que nous réalisons dans le cadre de nos autres projets

Nous avons pris sous nos ailes l’école professionnelle pour jeunes femmes « Foyer s. Maria Goretti » dirigée par les Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Fidèles à la mission de la Bonne Fabrique, nous voulons y effectuer le même travail que nous réalisons dans le cadre de nos autres projets, à savoir oeuvrer en faveur de l’égalité des chances. Notre objectif n’est certainement pas de rendre nos protégées milliardaires ou de nous engager à bâtir des châteaux de cartes. En revanche, nous souhaitons permettre à CHACUNE des nos protégées de bénéficier des mêmes possibilités de développement que nous souhaitions avoir pour nous-mêmes, nos proches ou nos amis.

Comment fonctionne l’école pour filles à Dakar ?

La scolarité s’y étend sur deux ans. Les cours sont suivis par un total de 56 filles et jeunes femmes âgées de 17 à 23 ans. Pour la plupart, elles viennent de la campagne, de quartiers difficiles de Dakar ou sont issues de familles d’immigrés en provenance de Guinée-Bissau.

Étant donné que les diplômées du Foyer sont très appréciées sur le marché de travail sénégalais, la scolarisation à l’école des Sœurs Franciscaines représente pour ses élèves une grosse opportunité professionnelle, susceptible de leur permettre d’échapper à la misère ou à une émigration forcée (notamment en Europe) et de retrouver la stabilité économique nécessaire pour fonder une famille

Voilà comment ça marche : pendant une semaine, les élèves suivent des cours de baby-sitting, d’économie, de cuisine, de travaux domestiques, de savoir-vivre etc. pour ensuite travailler pendant une semaine dans la crèche voisine, elle aussi dirigée par les Sœurs Franciscaines.

Ça vous parlerait d’aider ces jeunes femmes à réaliser leurs rêves de recevoir une bonne éducation et d’obtenir un emploi digne ?