Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
38 022 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN

A l'occasion de la fête des mères, faisons le bien ENSEMBLE !

Bangladesh

Le Bangladesh est l’un des pays les plus peuplés et les plus pauvres du monde. La densité de population y dépasse un millier d’individus sur un kilomètre carré. La population totale du pays est d’environ 150 millions d’habitants. Depuis mi-2017, dans la Birmanie voisine des milliers de Rohingyas ont été massacrés et leurs maisons brûlées. Les survivants ont quitté leurs villages en direction du Bangladesh. En quelques mois, plus de 750 000 réfugiés se sont installés sur la frontière entre les deux pays.

Infos clés:
  • dès le départ, l’ONU qualifie les persécutions des Rohingyas d’épurations ethniques ;
  • les Rohingyas sont aujourd’hui l’ethnie la plus persécutée du monde
  • près de la ville de Cox’s Bazar se trouve le camp pour réfugiés le plus peuplé du monde avec environ 920 000 habitants 
  • 55% des résidents du camp sont des enfants
dans notre foyer, nous prenons en charge

60

enfants âgés de 3 à 6 ans
nous animons des cours d’anglais, de couture et d’informatique à l’attention de

108

adolescents
chaque mois, nous animons des ateliers de parentage positif à l’attention d’environ

150

adultes

26.05.2021

Chaque mère porte un désir similaire dans son cœur : elle rêve de sécurité, de santé, d’une vie paisible et de bonheur pour son enfant.

La Bonne Fabrique contribue depuis trois ans à alléger la faim et les souffrances des familles Rohingyas, qui ont survécu au pire cauchemar lors du nettoyage ethnique mené par les militaires birmans : maisons incendiées, fusillades sur des hommes, viols de femmes, coups à mort. Près d’un million de victimes ont trouvé refuge à Cox’s Bazar au Bangladesh, le plus grand camp de réfugiés au monde. Ils vivent entassés sur quelques mètres carrés dans des abris de fortune, sans droits fondamentaux ni perspectives.

Parmi elles, des mères célibataires. Minara, Momtaz, Fatema, Nur Bano et Senowara. Chacune avec des cicatrices sur le corps et la psyché de ces événements. Cependant, aucune d’entre elles n’a abandonné – il y a encore des enfants, donc il y a des gens pour qui vivre et se battre même pour un substitut de la normalité.

Aujourd’hui, l’électricité sera un substitut. La lumière à l’intérieur et à l’extérieur du camp est une SÉCURITÉ pour les mères célibataires avec enfants qui sont souvent exposées à la violence sexuelle. De plus, actuellement les températures au Bangladesh sont proches de 40 degrés. Dans les cabanes en bambou et bâches plastiques, impossible de résister sans ventilateur.

Le coût d’un seul ensemble avec un panneau solaire de 100 watts, un ventilateur et une lampe de poche nécessaire pour naviguer dans le camp faiblement éclairé le soir est d’environ 650 PLN (180 $). Nous avons besoin de 10 de ces ensembles, ce qui représente un total de 6 500 PLN. Nous recherchons donc 200 personnes prêtes à faire un don de 32,5 PLN pour célébrer cette journée spéciale et soutenir les mères qui, avec une pleine détermination, dans des conditions qui portent souvent atteinte à la dignité humaine, se battent pour un peu de normalité pour leurs enfants.

Est-il possible de faire un meilleur cadeau à ces mères qu’un sentiment de sécurité pour elles et leurs enfants ? Grâce à votre soutien, ce ne sera pas un jour, mais une année entière ! A l’occasion de la fête des mères, faisons quelque chose de bien ENSEMBLE !

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->