La Bonne Fabrique est avec les familles les plus nécessiteuses

Bangladesh

Le Bangladesh est l’un des pays les plus peuplés et les plus pauvres du monde. La densité de population y dépasse un millier d’individus sur un kilomètre carré. La population totale du pays est d’environ 150 millions d’habitants. Depuis mi-2017, dans la Birmanie voisine des milliers de Rohingyas ont été massacrés et leurs maisons brûlées. Les survivants ont quitté leurs villages en direction du Bangladesh. En quelques mois, plus de 750 000 réfugiés se sont installés sur la frontière entre les deux pays.

Infos clés:
  • dès le départ, l’ONU qualifie les persécutions des Rohingyas d’épurations ethniques ;
  • les Rohingyas sont aujourd’hui l’ethnie la plus persécutée du monde
  • près de la ville de Cox’s Bazar se trouve le camp pour réfugiés le plus peuplé du monde avec environ 920 000 habitants 
  • 55% des résidents du camp sont des enfants
Nous fournissons une alimentation enrichie et des produits ménagers essentiels à

plusieurs dizaines

de réfugiés les plus vulnérables

06.03.2023

Il y a d’abord un fort craquement. Plus tard, il y a de la fumée. Enfin, les flammes jaillissent. Vous pouvez les entendre rugir. Le sol tremble.

Hier après-midi, le plus grand camp de réfugiés du monde a de nouveau pris feu.

Pour les Rohingyas, les flammes sont leur plus grand cauchemar. En août 2017, des généraux birmans ont procédé à un nettoyage ethnique de la minorité musulmane. A cette époque, tout brûlait. Des villages entiers, des animaux, des adultes et des enfants ont été tués dans l’incendie. Près d’un million de Rohingyas se sont rendus au Bangladesh. Cependant, personne ne les attendait ici.

La vie de chacun d’eux, qu’il ait été autrefois riche ou pauvre, était confinée à quelques mètres d’abri en bambou et à un ruisseau adjacent d’eaux usées. Ils sont à l’étroit, privés des droits fondamentaux ; privés de la capacité de travailler, d’étudier et de quitter le camp. Ils n’ont plus leur place dans le monde depuis cinq ans.

Il y a deux ans, une grande partie du camp a brûlé. Les Rohingyas ne sont pas autorisés à s’installer ; d’où les cabanes temporaires. La jungle de roseaux secs, de bambous et de feuilles – abri pour 60 000 personnes – a disparu dans les flammes en quelques heures.

Hier – encore une fois. Craquements et fumée. Pour finir, les flammes ont consumé 2 000 habitations temporaires. La zone ressemble à un paysage lunaire. Dans la terre brûlée, les habitants retrouvent les ruines de leurs cabanes. Ils essaient de trouver tout ce qui aurait pu survivre. L’espoir qu’ils y parviendront est la seule chose qu’ils ont.

Les Rohingyas vivent depuis des années avec des blessures non cicatrisées infligées à leur corps et à leur psychisme. Pendant des années, ils ont été incapables de guérir d’une tragédie à l’autre et d’une vie quotidienne dure et inhospitalière.

La Bonne Fabrique est avec les familles les plus nécessiteuses. Nous voulons qu’ils fassent enfin l’expérience du bien, au lieu du mal cruel. Une main tendue vers eux, avec une provision d’eau, un repas, une natte de couchage, un remède contre la douleur, signifie encore plus aujourd’hui. Il leur assure que le monde ne les a pas oubliés. Qu’ils ont aussi des amis. Pour devenir l’un de ces amis, visitez Bienfaissance24 – 24/7.

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 420 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR