Avec une lance dans le ventre – Une extraordinaire histoire de survie et de soutien

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

27 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

7 000

patients atteints de paludisme
En 2023 nos sage-femmes ont assisté à environ

953

accouchements

25.08.2023

« Écoutez, le gars qui a été frappé avec une lance est sorti de l’hôpital. Quatre trous dans les intestins, un ventre perforé, et il est sorti douze jours après l’opération. Il a un contrôle dans un mois. J’ai été choqué quand j’ai vu ça. » dit Agnieszka. Nous regardons les photographies de cet homme d’âge moyen et ne pouvons pas croire qu’un problème aussi grave puisse être résolu en si peu de temps.

Le Dr Patient est un faiseur de miracles. Il a opéré le Congolais, lui a prescrit un régime alimentaire adapté et une convalescence. Le patient se sent déjà bien, si l’on peut dire cela d’un homme kidnappé. Il ne voulait pas être une simple victime passive, alors il a commencé à combattre ses ravisseurs. Il est arrivé à l’hôpital avec une lance dans le ventre car les ravisseurs l’avaient tout simplement abandonné. Les personnes qui l’ont trouvé dans un état grave ont fait en sorte qu’il soit transporté vers notre hôpital de Ntamugenga.

Malgré une bonne alimentation, il a perdu beaucoup de poids, nous l’avons donc inclus dans le programme du centre de nutrition. Il recevra de notre part chaque semaine 3 kilos de farine spéciale hyperprotéinée, et si cela ne suffit pas, nous lui fournirons des portions supplémentaires de riz et de légumes. Le travail agricole à plein temps ne sera pas encore possible avant un certain temps, mais nous ferons de notre mieux pour qu’il retrouve une pleine forme le plus rapidement possible.

Nous montrons souvent les patients les plus jeunes de notre hôpital, mais nous aidons aussi régulièrement les adultes. Nous vous encourageons fortement à donner au moins une poche de sang ou une perfusion intraveineuse à l’hôpital de Ntamugenga. Ces derniers valent particulièrement leur pesant d’or, même s’ils coûtent si peu. Aucune salle d’hôpital ne peut s’en passer, et grâce à eux, nous pouvons non seulement hydrater les patients, mais aussi administrer des médicaments antibactériens et analgésiques par voie intraveineuse.

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
2 032 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR