Nous lançons la Bonne Fabrique au Liban

Il y a une pénurie de médicaments essentiels au Liban

Le salaire moyen libanais est à peine suffisant pour acheter 13 sachets de paracétamol. Les pharmacies sont vides. Apportons notre soutien à ceux qui en ont le plus besoin !

en savoir plus

Nous avons déjà:
19 075 PLN
Nous avons besoin de :
45 000 PLN

Merveille n'a pu respirer que grâce à vous !

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

25 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

8 000

patients atteints de paludisme
En 2020 nos sage-femmes ont assisté à environ

1029

accouchements

13.08.2021

Reconnaissez-vous Merveille ? Cela fait un an que le combat pour sa vie a commencé à l’hôpital congolais de Ntamugenga. Pour survivre, la fille avait besoin d’oxygène. Beaucoup d’oxygène. Dans les moments les plus cruciaux, elle n’a pu respirer que grâce à vous. Elle a survécu grâce à la formidable équipe de Ntamugenga et à votre soutien constant. L’installation photovoltaïque dont vous avez fait don facilite grandement le combat pour la vie des petits patients d’ici.

Lorsque Merveille est arrivée dans notre service de pédiatrie, nous avons pensé que sa maladie était le début de la fin. Son cœur battait frénétiquement, sa poitrine montait et descendait rapidement, essayant de pomper de l’air dont elle ne pouvait pas se lasser. Lorsqu’elle était débranchée de la machine à oxygène, sa saturation pouvait chuter à 50… 40… La cause en était un grave problème cardiaque, des antécédents de tuberculose, plusieurs cas de pneumonie et de bronchite. Les personnes qui ont essayé de la soigner dans les centres de santé ruraux ne faisaient pas de distinction entre les maladies cardiaques et les infections respiratoires. Finalement, la famille a demandé à l’équipe de l’hôpital de Ntamugenga de venir à son secours.

Grâce au fait que nous continuons à améliorer les capacités de notre équipe, les médecins se sont immédiatement concentrés sur le cœur. Ils sont en contact permanent avec un cardiologue pédiatre en France, qui a donné des conseils supplémentaires. Il a suggéré un traitement qui a finalement commencé à faire effet.

Il n’y a pas de mots pour vous remercier de l’aide que vous avez apportée à cet hôpital en pleine nature congolaise. Ce n’est que grâce à vous que nous avons pu sauver la petite fille et faire fonctionner son cœur correctement.

Jamais dans l’histoire de notre hôpital, aucun de nos patients n’a payé pour une oxygénothérapie. Ntamugenga à cet égard est le seul endroit du genre dans toute la province du Nord Kivu. C’est à vous que nos patients doivent leur gratitude.

Aujourd’hui Merveille ne se souvient plus de sa maladie. Seuls de brefs bilans de santé lui rappellent les mois passés dans le service de pédiatrie.

En nous aidant à soutenir et à améliorer l’hôpital de Ntamugenga, vous contribuez chaque jour à atténuer les problèmes d’un endroit dans le monde.

Une heure de ventilation coûte 10 PLN. Un montant que nos patients ne peuvent généralement pas se permettre. Offrez une heure d’oxygénothérapie.