Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
38 022 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN

Aidez-nous à continuer d'aider les familles du camp !

Bangladesh

Le Bangladesh est l’un des pays les plus peuplés et les plus pauvres du monde. La densité de population y dépasse un millier d’individus sur un kilomètre carré. La population totale du pays est d’environ 150 millions d’habitants. Depuis mi-2017, dans la Birmanie voisine des milliers de Rohingyas ont été massacrés et leurs maisons brûlées. Les survivants ont quitté leurs villages en direction du Bangladesh. En quelques mois, plus de 750 000 réfugiés se sont installés sur la frontière entre les deux pays.

Infos clés:
  • dès le départ, l’ONU qualifie les persécutions des Rohingyas d’épurations ethniques ;
  • les Rohingyas sont aujourd’hui l’ethnie la plus persécutée du monde
  • près de la ville de Cox’s Bazar se trouve le camp pour réfugiés le plus peuplé du monde avec environ 920 000 habitants 
  • 55% des résidents du camp sont des enfants
dans notre foyer, nous prenons en charge

60

enfants âgés de 3 à 6 ans
nous animons des cours d’anglais, de couture et d’informatique à l’attention de

108

adolescents
chaque mois, nous animons des ateliers de parentage positif à l’attention d’environ

150

adultes

07.07.2021

Depuis août 2017, plus de 700 000 Rohingyas ont fui le Myanmar vers le Bangladesh à la recherche de sécurité et d’une aide vitale. Bien qu’à l’abri de la violence génocidaire qu’ils ont subie aux mains de l’armée birmane, ils vivent désormais dans des camps primitifs et surpeuplés à Cox’s Bazar. Avec 40 000 personnes par kilomètre carré, les camps sont l’un des endroits les plus peuplés de la planète.

C’est ici que depuis trois ans la Bonne Fabrique a contribué à réduire la faim et la souffrance des familles Rohingyas, essayant de survivre dans la réalité du camp, les privant souvent de toute dignité. Parmi elles, des mères célibataires et des femmes âgées incapables de se débrouiller seules dans la grande machine du camp. Nous leur fournissons chaque mois de la nourriture qui diversifie l’alimentation du camp et renforce leurs organismes faibles. Nous aidons également à équiper leurs abris avec des articles de base pour restaurer au moins un substitut à la maison.

Récemment, grâce à VOUS, Amina, Senowara, Minara et Momtaz ont reçu ce qui est encore considéré comme un luxe dans le camp – de l’ELECTRICITE dans leurs huttes. Pour les mères célibataires et les femmes, souvent exposées aux violences sexuelles, la lumière à l’intérieur et à l’extérieur d’une case est synonyme de SÉCURITÉ et de normalité. Nos protégées n’ont pas caché leurs larmes lorsque des panneaux solaires de 100 watts sont apparus sur les toits de leurs huttes, et en plus, dans l’ensemble qu’ils ont reçu, ils ont reçu un ventilateur et une lampe de poche, nécessaires pour se déplacer dans le camp faiblement éclairé le soir. Après tout, leurs vies n’auront pas à mourir avec la tombée de la nuit.

Merci pour le fait qu’ensemble nous pouvons produire du BIEN dans un endroit où les gens ont déjà perdu espoir. Vous sentez parfaitement que l’humanité ne dépend pas du nombre de kilomètres qui séparent quelqu’un de notre lieu de résidence. Qu’un homme en Asie profonde veut aimer, manger et vivre comme un homme ici en Pologne. Nous ne rétablirons pas les droits des Rohingyas, nous n’accorderons pas la citoyenneté, mais nous pouvons continuer à reconstruire leur dignité, réduire la faim et soulager les souffrances. Aidez-nous à continuer à aider les familles dans la situation la plus difficile du camp !

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->