Nous combattons la faim

Aidez-nous à sauver Barak !

Le premier enfant de la famille d'un jeune couple congolais. Les repas réguliers sont rares pour ses parents. Pendant la grossesse, la mère du garçon mangeait mal. Après l'accouchement, il y avait un problème d'allaitement, après un mois, le bébé pesait moins de 2 kilogrammes ...

Il n'y a pas de vacances pour sauver des vies et nourrir les affamés. Une autre collecte de fonds commence : la lutte contre la faim !

en savoir plus

Nous avons déjà:
24 851 PLN
Nous avons besoin de : :
30 000 PLN

Nous combattons la faim - rejoignez-nous !

La famine - la Mauritanie et la République démocratique du Congo

Plus de 80 % de la superficie du Mauritanie est occupé par le Sahara. La Mauritanie est l’un des quatre pays les plus vulnérables au changement climatique dans le monde. Même si la population totale de Mauritanie est de 4,4 millions d’individus seulement, elle constitue un exemple type d’un pays en proie à la famine, faute à une économie déficiente et à une production agricole insuffisante.
La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés:

Mauretanie

  • la Mauritanie est l’un des pays les plus pauvres du monde – dans certaines régions, les habitants doivent survivre avec 1,25 dollar par jour ;
  • en raison du déficit alimentaire, le pays doit importer 70 % de denrées alimentaires nécessaires à sa population ;
  • 21% des enfants mauritaniens âgés de moins de 5 ans souffrent d’une sous-nutrition chronique;
  • en période sèche, dont la durée peut atteindre 6 mois, 26,8% de la population locale est confrontée à l’insécurité alimentaire

la République démocratique du Congo

  • environ 15,6 millions – 18% de Congolais souffrent de la faim
  • 3,4 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë
  • 41,8% des millions d’enfants de moins de 5 ans sont rabougris
  • 63,2% des enfants de moins de 5 ans ainsi que 41% des femmes entre 15 et 49 ans ont une forme d’anémie
dans les deus pays joints nous avons sauvé env.

1350

enfants de la famine en 2019
Les deux centres reçoivent env.

200

enfants par semaine

23.07.2020

La force motrice derrière chaque centime que vous dépensez pour lutter contre la faim est formidable. Voulez-vous savoir combien ? Dans la photo « Francine », il y a exactement un mois. Aujourd’hui, grâce à la thérapie au centre de nutrition de Ntamugenda, Francine est une enfant complètement différente et heureuse (voir photo dans la galerie).

Le personnel du centre n’est pas des faiseurs de miracles, bien que de nombreux parents qui leur demandent de sauver leurs enfants ne peuvent pas les voir différemment ; ce sont des professionnels qui luttent chaque jour contre la pauvreté la plus cruelle et la plus extrême, ce qui enlève la possibilité de penser, les prive d’horizons et de rêves. Ils peuvent le faire, mais ils ne peuvent fonctionner que grâce à vous.

Nous connaissons tous la faim, nous la ressentons deux ou trois fois par jour. Rien n’est aussi universellement présent dans nos vies que la faim. En même temps, pour la plupart d’entre nous, rien n’est aussi éloigné que la vraie faim qui conduit au mince bord de la vie et de la mort.

Francine quittera notre établissement dans quelques jours. Nous lui rendrons visite régulièrement, vérifierons si ses parents ont mis en œuvre les connaissances dans le domaine de la diététique et du jardin potager, acquises lors du traitement de leur fille. Nous avons retrouvé l’enfance et sourions pour la fille, nous avons sauvé ses parents de la tragédie.

Toutes les cinq secondes, un enfant de moins de dix ans meurt de faim sur une planète foisonnante en richesses. Nous voulons sauver autant de ces enfants que possibles. On ne vous demande pas grand-chose : 5, 10 zlotys. C’est suffisant ! Grâce à ces 5, 10 zlotys, nous allons vous convaincre que nous avons tous une influence pour ne pas mourir ou avoir faim.

Au début du fonctionnement de la Bonne Fabrique, nous avons choisis de lutter contre la malnutrition infantile en République démocratique du Congo. Dans quelques jours, cela fera six ans que nous aidons les plus faibles. Nous vous proposons plusieurs façons de le faire avec nous :

✅ En s’engageant dans le projet Investissement vital et en décidant d’apporter un soutien à long terme à un centre de nutrition au Congo et en Mauritanie, vous rejoindrez le groupe d’élite des associés de notre Fondation, qui lutteront de manière très tangible contre la faim et sauveront des dizaines d’enfants chaque mois. Un certificat d’investissement personnalisé que vous recevrez de notre part, témoignera votre détermination dans la lutte pour réduire le nombre d’enfants affamés dans le monde.

✅ À travers le projet Tope-là 5, qui est l’outil le plus simple au monde pour changer le monde ! C’est possible pour 5 PLN par semaine. Vraiment ! Définissez un ordre permanent pour 5 PLN par semaine ou 20 PLN par mois et voyez à quel point nous pouvons faire de grandes choses ensemble.

✅ En visitant notre Boutique de Bienfaisances en ligne, vous pouvez financer un repas thérapeutique pour un enfant souffrant de la faim. 15 PLN suffisent. Tout le monde est important pour que l’enfant reprenne des forces pendant les trois mois de traitement.

Rejoignez-nous !