Plus de problèmes sur Lesbos!

Aide urgente pour les habitants de Moria 2.0

Nous répondons à une vague de demandes d'asile rejetées. Nous voulons aider les habitants de Moria 2.0 dans leurs efforts pour obtenir le droit à un abri sûr, car pour de nombreuses familles sans défense, l'expulsion est une condamnation à mort.

en savoir plus

Nous avons déjà:
28 915 PLN
Nous avons besoin de :
73 000 PLN

Nous avons besoin de votre mobilisation !

Bangladesh

Le Bangladesh est l’un des pays les plus peuplés et les plus pauvres du monde. La densité de population y dépasse un millier d’individus sur un kilomètre carré. La population totale du pays est d’environ 150 millions d’habitants. Depuis mi-2017, dans la Birmanie voisine des milliers de Rohingyas ont été massacrés et leurs maisons brûlées. Les survivants ont quitté leurs villages en direction du Bangladesh. En quelques mois, plus de 750 000 réfugiés se sont installés sur la frontière entre les deux pays.

Infos clés:
  • dès le départ, l’ONU qualifie les persécutions des Rohingyas d’épurations ethniques ;
  • les Rohingyas sont aujourd’hui l’ethnie la plus persécutée du monde
  • près de la ville de Cox’s Bazar se trouve le camp pour réfugiés le plus peuplé du monde avec environ 920 000 habitants 
  • 55% des résidents du camp sont des enfants
dans notre foyer, nous prenons en charge

60

enfants âgés de 3 à 6 ans
nous animons des cours d’anglais, de couture et d’informatique à l’attention de

108

adolescents
chaque mois, nous animons des ateliers de parentage positif à l’attention d’environ

150

adultes

27.03.2021

L’opération de sauvetage est en cours au camp de Cox’s Bazar. Nous livrons des colis alimentaires et des produits de première nécessité aux plus démunis. Les employés du camp qui travaillent au Centre tenu par la Bonne Fabrique, qui a été tout récemment incendié, sont toujours à la recherche des familles de nos protégés. Nur Bano et ses enfants font partie de ces personnes touchées par l’incendie.

Nur Bano avait déjà fui les flammes. À l’automne 2017, les autorités birmanes, après de nombreuses années de persécution des Rohingyas – une minorité musulmane auparavant privée de leurs droits civils – ont également décidé de se suicider. Les trois quarts des villages Rohingyas ont été incendiés et le nettoyage ethnique a été effectué sur leurs habitants avec une cruauté inimaginable.

Ce jour-là, comme d’habitude, Nur Bano est allé au puits chercher de l’eau, laissant six enfants endormis à la maison. Mon mari n’est pas à la maison depuis deux ans. Il a été arrêté par l’armée birmane et condamné à la réclusion à perpétuité pour un acte qu’il n’a pas commis. Au puits, Nur Bano a vu des agitations, une fumée noire s’élevant au-dessus du village. Elle a tout laissé tomber et les larmes aux yeux, elle a couru vers les enfants aussi vite que ses jambes pouvaient. Lorsqu’elle est arrivée au village, sa hutte était déjà en feu. Les deux plus jeunes ont été brûlé vifs. Les quatre autres enfants brûlés ont été aidés par le frère de son mari.

La semaine dernière, tous les pires souvenirs qu’elle essayait d’effacer de sa mémoire depuis des années sont revenus. Pire encore, le plus jeune des quatre fils n’a pas été retrouvé jusqu’à ce jour après l’incendie du camp. Il n’était pas à la maison lorsque l’incendie s’est déclaré. Il essayait probablement de retrouver son chemin vers sa mère, mais les flammes ont rapidement coupé les chemins qu’il connaissait et ont causé un grand chaos dans le camp. Nous espérons qu’il s’est réfugié quelque part, que quelqu’un a pris soin de lui et que nous finirons par le retrouver.

L’incendie qui s’est déclaré lundi dernier dans le plus grand camp de réfugiés du monde a détruit plus de 9 000 maisons, consumant non seulement le seul abri pour 45 000 personnes, mais aussi leurs seuls biens difficilement acquit au cours des quatre dernières années. La distribution de colis avec de la nourriture et des produits de première nécessité, organisée par nos soins, a lieu sur place. Nous collectons également des fonds pour la reconstruction de maisons et d’une crèche que nous avons construites il y a deux ans pour les enfants.

C’est incroyable la rapidité avec laquelle nous avons réussi à collecter la plus grande partie du montant. Merci beaucoup pour votre solidarité et votre cœur ouvert !!! Il nous reste un peu plus de 30 000 PLN à trouver jusqu’à la fin de la campagne de levée de fond. Nous avons besoin de votre mobilisation !!! Encouragez vos amis à nous soutenir, à partager et à parler de nous autours d’eux, car nous n’avons pas beaucoup de temps. Dans quelques semaines, les habitants du camp devront affronter des moments plus difficiles …

Habituellement, à la fin des mois de mai et juin, commence la saison de la mousson, au cours de laquelle le camp se transforme en ruisseaux de boue et les maisons glissent sur les collines délavées. Les précipitations et les rafales de vent sont si intenses que tout le monde doit maintenant trouver un abri sûr.

La dernière ligne droite nous attend ! Faisons-le !!!