Nous lançons la Bonne Fabrique au Liban

Il y a une pénurie de médicaments essentiels au Liban

Le salaire moyen libanais est à peine suffisant pour acheter 13 sachets de paracétamol. Les pharmacies sont vides. Apportons notre soutien à ceux qui en ont le plus besoin !

en savoir plus

Nous avons déjà:
19 075 PLN
Nous avons besoin de :
45 000 PLN

Droits des femmes en Afrique – problèmes rencontrés par les femmes en Afrique subsaharienne

Sénégal

Le Sénégal est un pays en Afrique occidentale bordé par l’océan Atlantique qui a déclaré son indépendance de la France le 4 avril 1960. Même s’il s’agit de l’un des pays africains les plus stables politiquement parlant, il fait partie des pays les moins développés du monde. Presque la moitié du pays est occupée par des terres arables mais la culture des plantes alimentaires y est rendue très difficile par des anomalies climatiques à répétition. La température maximale sur le territoire sénégalais a été enregistré à Matam : 48,8 °C.

Infos clés:
  • 38% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (avec moins de 1,90 dollar par jour) ;
  • le pourcentage des Sénégalais professionnellement actifs est de 50,6% ;
  • 44% de la population professionnellement active travaille dans l’agriculture ;
  • seulement 13,9% des Sénégalais âgés de plus de 25 ans poursuivent leur scolarité au-delà de l’école primaire ;
  • le pourcentage d’alphabétisation des jeunes âgés entre 15 et 24 ans est de 69,8%
Nous finançons l’éducation de

56 filles

et jeunes femmes dans une école professionnelle à Dakar

100%

des diplômées trouvent un emploi dans leur domaine de prédilection

20.08.2021

Trudno jest mówić o sytuacji kobiet na całym kontynencie afrykańskim, ponieważ nie jest on homogeniczny

L’Afrique est l’un des continents les plus diversifiés au monde.

Les médias brossent un tableau de l’Afrique comme un continent en stagnation, rempli uniquement de violence et de souffrance – mais ce n’est pas vrai. Cette interprétation donne lieu à de nombreuses idées fausses sur les questions qui tournent autour des droits des femmes en Afrique. Bien que la situation soit bien sûr difficile, elle ne correspond pas tout à fait à nos perceptions européennes. Nos projets éducatifs pour les femmes au Sénégal et au Burkina Faso, prouvent que les femmes en Afrique sont ambitieuses et entreprenantes.

Lisez l’article pour découvrir à quels défis les femmes en Afrique sont confrontées et comment vous pouvez les aider.

Idées fausses sur le rôle des femmes en Afrique

Kobiety stanowią filar na którym opiera się całe funkcjonowanie społeczeństwa

La chercheuse en histoire économique Ester Boserup, dans sa publication de 1970 « Le rôle des femmes dans le développement économique », prouve que les femmes jouent un rôle beaucoup plus important dans la société africaine qu’on ne le croyait généralement à l’époque de la publication de l’ouvrage.

Il existe de nombreuses fausses idées sur la vie des femmes en Afrique, telles que :
  • Une croyance commune que les femmes africaines ne sont pas autosuffisantes ou qu’elles dépendent de leurs maris et de leurs nombreux enfants pour les soutenir ;
  • L’idée que les femmes ne peuvent pas travailler à l’extérieur de la maison ou créer leur propre entreprise ;
  • L’idée que les femmes en Afrique sont paresseuses et ne s’intéressent pas à l’éducation ;
  • La perception que toutes les femmes en Afrique sont victimes d’agressions sexuelles et, en même temps, ne se soucient pas de l’accès à la contraception – une image fortement vulgarisée par les médias ;
  • La vision tragique que la situation des femmes en Afrique ne s’améliorera jamais.

Il existe, en fait, une myriade d’initiatives qui s’efforcent de garantir que les femmes ont accès aux soins médicaux, à l’éducation, à des salaires décents et à un soutien en matière de planification familiale. La Fondation la Bonne Fabrique entreprend des activités régulières visant à protéger les besoins fondamentaux des femmes et à développer des compétences utiles sur le marché du travail afin de renforcer leur indépendance et leur capacité à prendre leurs propres décisions.

Le rôle des femmes dans les sociétés d’Afrique subsaharienne

Kobiety mają zasadniczą rolę w podtrzymywaniu społeczeństwa

Les femmes sont l’épine dorsale de nombreux ménages africains. Elles jouent un rôle vital dans le maintien de la société, non seulement en accomplissant des tâches essentielles, mais aussi en s’occupant des enfants et des personnes âgées de leur communauté.

Ester Boserup a tenté de montrer le potentiel des femmes pour le développement économique, notamment dans les pays africains. Dans ses recherches, elle a découvert que les femmes possèdent des terres, deviennent de plus en plus propriétaires d’entreprises et prennent des décisions importantes de l’ensemble du ménage.

Les femmes en Afrique ont contribué à améliorer de nombreux processus agricoles, tels que le désherbage, la préparation du sol pour la plantation des cultures et l’entretien du bétail. Les femmes fabriquent également des vêtements et des meubles depuis des siècles, des éléments clés qui constituent le patrimoine familial.

Comment la situation des droits des femmes en Afrique évolue

Szkoła zawodowa w Senegalu przygotowuje kobiety do życia zawodowego

Le développement urbain a contribué à la migration des femmes des zones rurales vers les zones plus urbaines, comme cela est évident, par exemple, au Sénégal.

La division traditionnelle des responsabilités au Sénégal a vu le rôle des femmes comme ménagères. Au cours des dernières décennies, les changements économiques ont conduit à la migration de personnes vers des villes comme Dakar, permettant aux femmes d’occuper des emplois dans des domaines tels que le commerce ou l’artisanat. Nous gérons une école professionnelle à Dakar qui permet aux jeunes femmes de développer leurs compétences en couture. Un certificat de l’école de Dakar est le billet pour obtenir un emploi et une chance de stabilité financière.

Les difficultés rencontrées par les femmes en Afrique

Les femmes en Afrique et la violence

Les Nations Unies estiment que dans le monde, une femme sur trois est victime de violence au moins une fois dans sa vie. En Afrique, le chiffre est beaucoup plus élevé – jusqu’à 70 % des femmes africaines sont victimes de violence. Cela entraîne une série de conséquences sanitaires et sociales, notamment des problèmes de santé mentale et l’exclusion sociale.

Kobiety w Afryce nierzadko doświadczają przemocy

La violence à l’égard des femmes en Afrique est le plus souvent perpétrée par une personne connue de la victime – son partenaire ou un membre de la famille. Un rapport de l’ONU a montré qu’en Afrique, jusqu’à 69 % de toutes les victimes de violence à l’égard des femmes connaissent l’agresseur.

L’une des raisons des taux élevés de violence à l’encontre des femmes africaines est due à leurs possibilités réduites d’indépendance économique. Malgré les nombreuses lois qui ont été adoptées pour promouvoir l’égalité des droits des femmes en Afrique, elles sont encore souvent marginalisées et privées d’un accès égal aux ressources qu’elles travaillent elles-mêmes à produire. La situation de nombreuses femmes dans les pays subsahariens n’est pas très différente de l’esclavage.

Femmes en Afrique contre soins de santé et planification familiale

Ciężarne kobiety w Kongu nieczęsto są objęte opieką medyczną przed i podczas porodu

En 2015, l’OMS a signalé que les pays africains ont les taux de mortalité maternelle les plus élevés au monde, avec une moyenne d’une femme mourant toutes les deux minutes en raison de complications pendant la grossesse ou l’accouchement. On estime également qu’environ 30 % des filles en Afrique subsaharienne sont mariées avant l’âge de 18 ans.

La gestion de l’hygiène menstruelle est un problème évident qui affecte directement l’accès à l’éducation.

Saviez-vous que dans certains pays africains, les filles et les jeunes femmes manquent jusqu’à 20 % de l’école chaque année parce qu’elles n’ont pas les moyens d’acheter des produits d’hygiène de base ? La gestion de l’hygiène menstruelle touche particulièrement les filles au Burkina Faso. Jusqu’à 3 sur 4 n’ont pas les moyens d’acheter des produits d’hygiène personnelle tels que des serviettes hygiéniques jetables ou des lingettes humides, et l’accès à l’eau propre est extrêmement difficile.

Pour eux, le manque de produits d’hygiène n’est pas seulement une limitation de leur accès à l’éducation – c’est surtout un risque pour la santé, lorsqu’ils sont contraints d’utiliser régulièrement des chutes de vieux tissus, des feuilles ou des liasses de papier.

Le problème de l’accès des femmes africaines à l’éducation

Kobiety w Afryce często mają problem z dostępem do edukacji

Le manque d’éducation est un problème majeur pour les femmes en Afrique subsaharienne, mais il existe certaines initiatives qui visent à améliorer la situation de manière permanente. La Fondation la Bonne Fabrique mène depuis des années des projets visant à développer l’alphabétisation des jeunes femmes et à enseigner une profession qui offrira aux femmes un travail stable et une indépendance.

Le principal obstacle à l’éducation des filles en Afrique subsaharienne n’est pas seulement la pauvreté, qui ne leur permet pas de payer les frais de scolarité, mais aussi les attitudes sous-jacentes de leurs propres familles. On attend souvent des filles qu’elles restent à la maison et s’engagent dans des travaux agricoles ou des tâches familiales au lieu d’aller à l’école. Les communautés pensent également que l’éducation et l’indépendance des femmes réduiront leurs chances de se marier, ce qui reste une étape convoitée dans la vie de nombreuses jeunes femmes en Afrique.

Comment aider les femmes en Afrique

Zobacz w jaki sposób możesz wesprzeć kobiety w Afryce w trudnej sytuacji

Il existe de nombreuses manières d’assurer l’égalité des chances et les droits des femmes en Afrique, les aidant ainsi à développer leurs compétences. Vous pouvez soutenir les femmes en agissant dans quatre domaines :

Votre contribution est le premier pas vers un énorme changement social dans les pays africains et souvent la seule chance d’un avenir sûr pour des dizaines de femmes. Rejoignez-nous pour produire du Bien ensemble !