La Bonne Fabrique, en collaboration avec Home for All, fournit du travail aux réfugiés sur l'île grecque de Lesbos

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 2200 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque jour, nous servons plus de

850

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

21.07.2022

Dans quelques jours, cela fera trois ans que la Bonne Fabrique a lancé un projet sur l’île grecque de Lesbos. Pendant ce temps, tout a changé ici. Le camp de Moria, où nous avons commencé notre travail, a brûlé et le nouveau, qui était censé être temporaire, est devenu une maison pour beaucoup pendant des années. Le nombre de ses habitants et leurs besoins évoluent. Les possibilités d’aide changent également.

Ce qui ne change pas, ce sont les personnes qui ont conçu le projet, qui l’ont créé dans leur tête et, à travers des années de circonstances changeantes, continuent de faire de leur mieux pour être proches des plus nécessiteux. Katerina et Nikos ont toujours la tête pleine d’idées. Lorsque le plan A échoue, ils ont les plans B, C et D dans leurs manches. Quand ils ne peuvent pas entrer par la porte, ils entrent par la fenêtre. Avec chaque centime que vous donnez à ce projet, plus de gens sont nourris, voient des médecins, apprennent un métier, trouvent un emploi et, après un certain temps, savent qu’ils sont en sécurité et ne cessent jamais d’être reconnaissants.

En plus des repas et des colis d’aide de base, nous avons créé une école pour enfants et adultes dans le camp, School for All (Ecole pour tous), et bien au-delà du camp, un projet d’emploi, Home Village (Village de la Maison). Il s’agit de quelques hectares de terre où, au début de l’année, nous avons commencé à planter des oliviers, des avocatiers, des tomates, des concombres et des aubergines. Grâce au travail que les réfugiés obtiennent ici, il est devenu beau, coloré et plein de légumes et de fruits. Les récoltes, bien sûr, finissent dans la cuisine, qui nourrit non seulement les habitants du camp, mais aussi les Grecs les plus défavorisés de Lesbos. Pensez à quel point il est gratifiant de voir un homme qui avait lui-même besoin d’aide il y a quelques années pour atteindre la côte d’une île grecque, et aujourd’hui, avec son travail d’aide aux habitants du vieux continent, veut rembourser la dette de gratitude pour l’hospitalité et l’opportunité qui lui est donnée de grandir.

La situation sur l’île change et nous changeons avec elle. Le plus important est que nous soyons toujours là ; là où notre engagement est le plus nécessaire. Maintenant, ce n’est plus seulement un repas chaud, mais assurer des emplois et un avenir à ces personnes qui est notre objectif. Vous connaissez bien cette philosophie, car nous faisons des choses très similaires au Burkina Faso. Si vous le pouvez, et nous savons que cela devient de plus en plus difficile pour tout le monde, donnez à ces personnes au moins une partie de ce que vous pouviez vous permettre par le passé. Chaque centime fait une différence. Aucun don n’est trop petit.

Aide urgente nécessaire

Aide humanitaire pour Izium

Izium et les villages environnants ont enduré six mois de terreur. Sur un rayon de 100 km, il n'y a pas un seul magasin d'alimentation ouvert. Les habitants comptent sur leurs dernières fournitures cachées et, plus encore, sur l'espoir qu'ils s'en sortiront jusqu'à l'arrivée de l'aide humanitaire.

Nous nous sommes immédiatement mis en route pour aider et avons été parmi les premiers à arriver.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 219 EUR
Nous avons besoin de :
8 607 EUR
<-- ActiveCampaign Monitor Code -->