N'arrêtez pas d'aider l'Ukraine

Ukraine

Le 24 février 2022, la Russie a lancé une offensive militaire en Ukraine, faisant des victimes civiles et détruisant les infrastructures du pays. Plus d’un quart de la population a été contrainte de fuir leur domicile. Au cours des premières semaines, plus de 4,3 millions de réfugiés ont fui l’Ukraine, et autant ont été déplacés à l’intérieur du pays. Il s’agit de la crise de réfugiés qui connaît la croissance la plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale.

Nous ne pouvons pas être indifférents à la souffrance de nos voisins, nous nous sommes immédiatement mis à aider !

Dans les premiers jours de la guerre, nous avons livré

21 000

miches de pain pour les habitants de Kiev
Nous avons envoyé

20 tonnes

de vivres dans les zones touchées par le conflit
Nous nous occupons de

55

enfants évacués de l'orphelinat de Zhytomyr

28.02.2023

Hier, lors d’une réunion avec les partenaires de La Bonne Fabrique, nous avons évoqué une année de travail en Ukraine, comment La Bonne Fabrique a changé et comment le monde et l’aide humanitaire ont changé. Ils nous ont demandé où en étaient les projets africains auxquels nous avions promis un soutien continu bien avant la guerre et ce qu’il adviendrait de l’Ukraine maintenant que l’effort humanitaire s’est déplacé vers la Turquie. Peut-être que des questions similaires vous préoccupent également.

Nous avons souvent été témoins de la façon dont de nouvelles crises humanitaires repoussent les précédentes à l’arrière-plan. Le soutien aux Rohingyas au Bangladesh et aux réfugiés en Grèce a changé du jour au lendemain lorsque de l’aide était nécessaire pour ceux qui étaient touchés par de nouveaux conflits et catastrophes que le monde entier observe désormais. Le fait que les 17 milliards de dollars d’aide humanitaire à l’Ukraine représentent la moitié de toute l’aide humanitaire internationale en 2021 ne signifie nullement que la crise humanitaire au Yémen, en République démocratique du Congo ou au Soudan soit terminée entre-temps. Les personnes à secourir sont toujours là.

Mais qu’est-ce qu’une personne qui s’inquiète pour l’Ukraine, qui est impliquée dans l’aide financière aux victimes de la guerre, doit faire quand elle est face à la tragédie qui s’est déroulée en Turquie par exemple ?

Nous avons une suggestion :

N’arrêtez pas d’aider l’Ukraine. Elle a encore beaucoup besoin de vous. Si vous voulez aider la Turquie, appelez un ami, parlez à un voisin, convainquez quelqu’un qui n’aide encore nulle part et joignez vos forces. Laissez-les soutenir la Turquie et vous restez où vous êtes. L’aide viendra et, surtout, elle ne manquera pas là où elle est encore nécessaire.

Tous les projets de La Bonne Fabrique sont soutenus par vos contributions. Même que cela devient de plus en plus difficile de réunir le montant pour répondre à tous les besoins de nos charges, nous nous sentons responsables d’eux. Nous savons que de nouvelles crises n’améliorent pas leur situation. Au contraire. Cependant, nous faisons tout pour qu’ils ne se sentent pas seuls, pour que l’impuissance ne conduise pas une fois de plus quelqu’un à mourir de faim ou de manque d’accès aux services de santé. Si vous voulez faire de grandes choses avec nous, être là où l’aide est la plus nécessaire, commencez à nous faire un Tope-là 5 ! et établissez un ordre bancaire de paiement permanent pour 5 PLN par semaine ! C’est un projet qui vous donnera l’assurance que vous serez toujours présent là où les choses tournent mal.

Si vous nous avez déjà fait un Tope-là 5 ! et qu’un autre 5 s’est égaré quelque part dans votre poche, augmentez l’ordre bancaire de paiement permanent ou créez-en un supplémentaire. Nous promettons de transformer chaque centime en aide concrète.

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 420 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR