Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
38 022 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN

Aidez Ruth à réaliser ses rêves

Burkina Faso

Selon l’ONU, il s’agit de l’un des pays les moins développés du monde. Son indice de développement humain (IDH) étant de 0,4 seulement, le Burkina Faso est classé 185e sur la liste de 188e pays.

Infos clés:
  • 43,7% de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour ;
  • l’indice d’alphabétisation des jeunes Burkinabés est de 52,5% et représente l’un des pires scores à l’échelle mondiale ;
  • seulement 37,7% des Burkinabés âgés de plus de 15 ans savent lire et écrire ;
  • 80% de la population professionnellement active travaille dans le secteur agricole.
Notre projet est destiné à

40 familles

paysannes du village de Gourcy
Nous initions

32

villageoises au métier de tailleur

07.03.2021

Ruth a travaillé dans le jardin de Gourcy il n’y a pas longtemps. Auparavant, elle devait fuir son village natal dans le nord du pays avec son mari et ses six enfants. C’est une tache noire sur la carte de l’Afrique, une zone en proie aux attaques cruelles des djihadistes.

Au cours des 12 derniers mois, 2 029 personnes ont perdu la vie à la suite de 617 attentats terroristes dans le nord du Burkina Faso. Surtout des civils. Plus d’un million d’habitants des provinces limitrophes du Maili et du Niger ont déjà décidé de fuir leurs maisons. Cela signifie que, juste après la Syrie et la République démocratique du Congo, c’est le nombre de réfugiés au Burkina Faso qui augmente le plus rapidement. Des personnes désespérées migrent vers le sud, vers la capitale. Ils quittent leurs terres agricoles qui nourrissaient leurs familles. Habituellement, mis à part les enfants, ils ne peuvent rien emporter avec eux. En conséquence, près de 15 % de la population du Burkina Faso n’a rien à manger.

Si nous ajoutons l’effondrement économique causé par la pandémie et les mauvaises récoltes causées par le changement climatique, il faut tripler le nombre de personnes qui ont perdu la sécurité alimentaire ces derniers mois, c’est-à-dire l’accès minimum aux besoins de base. Les 3,2 millions d’habitants du Burkina Faso risquent de mourir de faim.

– Notre village était terrorisé par des bandits tous les quelques jours. La nuit, chaque murmure nous faisait courir hors de la maison et nous cacher dans les buissons. Maintenant, en entendant le moindre bruit la nuit, par peur, mon cœur commence à battre comme un fou – se souvient la femme.

Le mari de Ruth travaille également dans notre jardin. Pour tous les deux, le fait d’être arrivés à Gourcy et d’être inclus dans le projet de la Bonne Fabrique était comme gagner à la loterie. Ils peuvent travailler et c’est la chose la plus importante pour eux. La sécurité les compense par le fait qu’ils doivent tout recommencer ici.

Ruth rêve que personne d’autre ne dérangera sa famille. Elle veut éduquer les enfants et les élever pour qu’ils deviennent des personnes sages et bonnes.

Participez à notre campagne Bouquet de Bien et aidez Ruth à réaliser ses rêves de sécurité, de santé et de bonheur pour elle-même et ses enfants. Il vous suffit de visiter notre boutique en linge, Bienfaisance24 et d’ajouter un bouquet de Bien d’une valeur de 25 PLN à votre panier. C’est suffisant pour que le rêve de quelqu’un devienne réalité aujourd’hui !

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->