Visite de la Première Dame de Pologne au Foyer Sainte Maria Goretti

Sénégal

Le Sénégal est un pays en Afrique occidentale bordé par l’océan Atlantique qui a déclaré son indépendance de la France le 4 avril 1960. Même s’il s’agit de l’un des pays africains les plus stables politiquement parlant, il fait partie des pays les moins développés du monde. Presque la moitié du pays est occupée par des terres arables mais la culture des plantes alimentaires y est rendue très difficile par des anomalies climatiques à répétition. La température maximale sur le territoire sénégalais a été enregistré à Matam : 48,8 °C.

Infos clés:
  • 38% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (avec moins de 1,90 dollar par jour) ;
  • le pourcentage des Sénégalais professionnellement actifs est de 50,6% ;
  • 44% de la population professionnellement active travaille dans l’agriculture ;
  • seulement 13,9% des Sénégalais âgés de plus de 25 ans poursuivent leur scolarité au-delà de l’école primaire ;
  • le pourcentage d’alphabétisation des jeunes âgés entre 15 et 24 ans est de 69,8%
Nous finançons l’éducation de

56 filles

et jeunes femmes dans une école professionnelle à Dakar

100%

des diplômées trouvent un emploi dans leur domaine de prédilection

09.09.2022

Avec vous, nous sommes toujours animés par l’idée d’aider, mais qui n’aime pas se sentir apprécié ?

C’est pourquoi la visite de la Première Dame polonaise au Foyer Sainte Maria Goretti, une école pour les filles au Sénégal, est un honneur particulier pour nous. L’école de Dakar, même si elle a déjà changé la vie de centaines de filles, n’est encore qu’un point sur la carte des besoins de toute la région. Des jours comme aujourd’hui nous rappellent que notre effort collectif se voit.

Juste pour vous rappeler – en 2019, nous avons participé à un concours organisé par le ministère polonais des Affaires étrangères, qui a abouti à une subvention de deux ans. Et le projet était ambitieux : rénover toute l’école, équiper la cuisine et les salles de classe et les chambres des élèves. La longue liste de sujets que nous voulions enseigner aux étudiants comprenait une formation en gestion de projet, les bases du budget et la comptabilité.

Le résultat ? La création d’une coopérative, qui enseigne aux stagiaires l’entrepreneuriat et la création de leur propre marque de conserves ou de textiles de manière pratique. C’est le travail de nos étudiantes, entre autres, que vous pourrez admirer dans la boutique caritative, où vous pouvez acheter un sac encore aujourd’hui. A Dakar même, nous avons installé un atelier de bois spécialement importé de Pologne – la maison est devenue une attraction locale qui attire régulièrement des clients. Le beau travail de couture des filles peut être acheté dans le café-boutique nouvellement construit sur le terrain de l’école, tout en dégustant de délicieux produits culinaires et un café aromatique. Aucun visiteur ne repart avec des sacs vides ou le ventre vide.

Nous avons commencé par mentionner la bourse, mais la création de cette belle entreprise n’aurait pas été possible sans vous. C’est votre soutien qui permet à l’école de continuer à fonctionner au quotidien.

La révolution qui a eu lieu à Dakar a donné l’espoir d’un avenir encore meilleur et plus sûr pour les filles – nous le savons, vous le savez, et aujourd’hui la Première Dame elle-même a pu en être témoin. Mais on ne s’arrête pas aux compliments ! Nous avons encore de nouveaux défis devant nous – en plus de maintenir l’école, nous souhaitons continuer à élargir notre offre pédagogique. Si vous le pouvez, offrez au moins une journée de formation professionnelle à nos élèves.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->