Voici à quoi ressemble la zone autour du volcan Nyiragongo aujourd'hui

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

21 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

7 000

patients atteints de paludisme
En 2021 nos sage-femmes ont assisté à environ

1032

accouchements

13.06.2021

Aujourd’hui, nous avons quelques points de vue pour vous. Ce ne sont pas des photos du rover martien, mais de la zone autour du volcan Nyiragongo, qui a laissé tout l’est du Congo retenir son souffle le mois dernier. Aujourd’hui, voici à quoi ressemble la terre, qui était auparavant recouverte d’une dense forêt équatoriale. La deuxième photo montre à quoi ressemblait la route au pied du volcan quelques semaines plus tôt.

Les gens vivent encore à proximité d’une bombe à retardement. Nous sommes là pour eux en finançant le meilleur hôpital et Centre de nutrition de la région.

Aide urgente nécessaire

Aide humanitaire pour Izium

Izium et les villages environnants ont enduré six mois de terreur. Sur un rayon de 100 km, il n'y a pas un seul magasin d'alimentation ouvert. Les habitants comptent sur leurs dernières fournitures cachées et, plus encore, sur l'espoir qu'ils s'en sortiront jusqu'à l'arrivée de l'aide humanitaire.

Nous nous sommes immédiatement mis en route pour aider et avons été parmi les premiers à arriver.

en savoir plus

Nous avons déjà:
2 888 EUR
Nous avons besoin de :
8 607 EUR
<-- ActiveCampaign Monitor Code -->