Produisez du bien avec nous !

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

27 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

7 000

patients atteints de paludisme
En 2023 nos sage-femmes ont assisté à environ

953

accouchements

21.09.2022

Réanimation, trois jours sous oxygène, hypothermie, hypoglycémie, ulcères et escarres, et enfin paludisme, tout cela, Huruma l’a enduré très courageusement. C’était comme s’il savait que des milliers de personnes en Pologne le soutenaient dans son combat pour la vie.

Pour la première fois, on peut dire qu’il y a de grandes chances qu’on ne le perde pas. Aujourd’hui, le test sanguin de Huruma montre clairement moins d’inflammation – son nombre de globules blancs a chuté de 40 % !

Les plaies dans sa bouche, typiques de la maladie de la faim, causent toujours des douleurs et des problèmes de succion, alors nous lui donnons patiemment – toutes les deux heures – de petites portions de lait à la cuillère. Sa mère, à cause de la malnutrition, n’arrive pas encore à le nourrir et son lait est comme de l’eau. Grâce à votre soutien, il gagne en force chaque jour qui passe – 26 personnes formidables ont donné des fonds pour la nourriture des mères célibataires fuyant la guerre, ce qui nous a permis de bien nourrir la femme. Nous lui donnons du gruau nutritif et du poisson et nous sommes convaincus qu’elle pourra bientôt nourrir son bébé toute seule.

La crise humanitaire à laquelle nous assistons en République démocratique du Congo est uniquement le résultat de combats entre les rebelles et l’armée. Aucun des réfugiés ne voulait abandonner sa maison, ses champs ou ses animaux. Personne ne voulait mettre ses enfants en danger. Comme d’habitude, les plus grandes victimes du conflit sont les plus vulnérables – les femmes enceintes, les mères avec de jeunes enfants et les enfants eux-mêmes. Aucune aide n’est arrivée depuis des semaines. Vous êtes là avec nous depuis le début du conflit armé.

Pour nous, 15 PLN est le prix d’un café légèrement trop cher dans une chaîne de magasins populaire – pour eux, c’est un repas thérapeutique pour un enfant souffrant d’une maladie de la faim, des médicaments contre le paludisme, des soins hospitaliers et un élément de base pour l’équipement de sauvetage comme une échographie ou un chauffe-bébé qui a sauvé la vie du petit Huruma. Offrez un repas thérapeutique à un enfant souffrant de la faim et produisez du Bon avec nous !

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 420 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR