Donner un repas à un enfant affamé

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • environ 15,6 millions – 18% de Congolais souffrent de la faim
  • 3,4 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë
  • 41,8% des millions d’enfants de moins de 5 ans sont rabougris
  • 63,2% des enfants de moins de 5 ans ainsi que 41% des femmes entre 15 et 49 ans ont une forme d’anémie
En 2023, nous avous sauvé de la maladie de famine

580

mineurs affamés
Notre centre d’aide alimentaire prend en charge au moins

80

enfants par semaine

24.03.2023

Il n’y a pas d’histoire concrète ici. Pas de succès, pas de joie, pas d’échec. C’est une réalité d’après-guerre. Et, en fait, toujours une réalité de guerre.

Les bombes sont tombées sur Ntamugenga fin juin de l’année dernière. A cette époque, plus de 3 000 réfugiés, chassés de chez eux par la ligne de front mouvante, ont cherché refuge autour de notre hôpital. L’hôpital fonctionne maintenant, bien que la zone soit toujours occupée par les rebelles. Les Congolais s’installent dans une nouvelle réalité. C’est une nouvelle normalité anormale.

L’enfance des bébés de la guerre ressemble aux enfants eux-mêmes. Minable et pieds nus. Personne n’a d’argent pour de nouveaux vêtements. Presque personne n’a les moyens d’acheter des pommes de terre, de la farine, du riz et de l’huile, qui doivent être apportés de très loin. Les gens mangent ce qui pousse dans leur jardin. Le problème est que peu de choses veulent pousser sur les roches volcaniques.

Les enfants congolais ne vont pas à l’école. Des explosions peuvent être entendues tous les jours dans la région. L’école est fermée jusqu’à nouvel ordre, alors les enfants errent entre les cases. Trouver du bois de chauffage, porter de l’eau du puits et garder les chèvres sont leurs seules activités. Ce n’est pas le genre d’enfance que nous voudrions pour nos enfants. Les parents congolais aimeraient aussi leur offrir une enfance différente. Nous ne pouvons pas tout changer, mais nous pouvons faire quelque chose aujourd’hui.

Un repas pour un enfant affamé est parfois plus que la réalisation d’un rêve. C’est un sauvetage de la famine. Faisons cela pour eux aujourd’hui ! Bienfaisances24 est le moyen le plus simple d’avoir un impact. Tout ce dont nous avons besoin, c’est de vos 3 minutes et 15 zlotys pour nous assurer qu’un repas pour un enfant affamé au Congo leur parvienne à temps.

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 420 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR