Aidez-nous à

reconstruire notre garderie après un incendie

Notre garderie dans le plus grand camp de réfugiés du monde au Bangladesh a entièrement brûlé. Nous devons agir vite ! Il nous coûtera 40 000 USD (155 000 PLN) pour reconstruire et équiper les lieux. Cela peut sembler beaucoup, mais vous ne pouvez pas mettre un prix sur le bonheur de plusieurs dizaines d’enfants qui viennent ici chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
168 418 PLN
Nous avons besoin de :
180 000 PLN

Nous changeons l'injustice en VIE

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • environ 15,6 millions – 18% de Congolais souffrent de la faim
  • 3,4 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë
  • 41,8% des millions d’enfants de moins de 5 ans sont rabougris
  • 63,2% des enfants de moins de 5 ans ainsi que 41% des femmes entre 15 et 49 ans ont une forme d’anémie
Notre centre d’aide alimentaire prend en charge au moins

100

enfants par semaine
En 2020, nous avous sauvé de la maladie de famine

647

mineurs affamés

08.02.2021

C’est Blaise. Blaise a deux ans et demi et pèse moins de 7 kilogrammes. Cependant, la faim n’est pas seulement une question de perte de poids. L’une des phases de la maladie est le gonflement causé par de faibles taux de protéines sanguines, ce que l’on appelle kwashiorkor. Gonflement du visage, du ventre et des jambes, peau craquelée, cheveux ternes et grisonnants. En plus de ces changements visibles, les organes internes sont également endommagés et le cerveau de l’enfant perd la possibilité de se développer correctement, de sorte qu’un enfant laissé sans aide rapide ne sera jamais ce qu’il aurait pu devenir.

Lorsque Blaise est venu nous voir, le test d’hémoglobine a montré un résultat deux fois inférieur à la limite nécessaire qu’un enfant de deux ans devrait avoir. Après avoir stabilisé sa santé, le garçon s’est immédiatement rendu dans un centre d’alimentation, où il sera soigné pendant plusieurs semaines. Sa vie n’est plus en danger. Blaise est un autre petit patient de Ntamugenga que vous avez sauvé.

C’est une chose incroyable que vous faites en contribuant à notre campagne de financement pour lutter contre la faim – qui est toujours en cours. Les personnes qui sont suivis par le centre alimentaire de Ntamugenga connaissent le mieux, qui sont leurs gardiens qui, seulement grâce à vous, ont les outils pour transformer cette cruelle injustice en VIE !!!

Chaque mois de pandémie, de verrouillages et de frontières fermées est difficile pour nous tous. Cependant, il place les habitants des pays les plus pauvres au bord de la vie ou de la mort. Le ralentissement économique entraîne une baisse des revenus. Pour ceux qui ne gagnent rien aujourd’hui, demain signifie la faim pour toute la famille.

Il y a quelque chose que nous pouvons faire pour eux ! Un repas thérapeutique pour un enfant souffrant de la famine ne coûte que 15 PLN !!!

Nourrissez un bébé affamé avec nous !!!