Aidez-nous à

reconstruire notre garderie après un incendie

Notre garderie dans le plus grand camp de réfugiés du monde au Bangladesh a entièrement brûlé. Nous devons agir vite ! Il nous coûtera 40 000 USD (155 000 PLN) pour reconstruire et équiper les lieux. Cela peut sembler beaucoup, mais vous ne pouvez pas mettre un prix sur le bonheur de plusieurs dizaines d’enfants qui viennent ici chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
168 418 PLN
Nous avons besoin de :
180 000 PLN

Aidez Héritier et d'autres enfants à récupérer

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • environ 15,6 millions – 18% de Congolais souffrent de la faim
  • 3,4 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë
  • 41,8% des millions d’enfants de moins de 5 ans sont rabougris
  • 63,2% des enfants de moins de 5 ans ainsi que 41% des femmes entre 15 et 49 ans ont une forme d’anémie
Notre centre d’aide alimentaire prend en charge au moins

100

enfants par semaine
En 2020, nous avous sauvé de la maladie de famine

647

mineurs affamés

05.02.2021

Lorsque Héritier, que nous vous avons présenté il y a quelques jours, est arrivé au service de notre hôpital, il a d’abord fallu stabiliser son état, que les médecins ont jugé critique. En plus du paludisme et des complications résultant d’une tuberculose non traitée, qui sont une menace directe pour sa vie, l’équipe de Ntamugenga a dû répondre immédiatement à une malnutrition sévère qui a dévasté le corps du jeune de quatorze ans.

La circonférence du bras, appelée circonférence médio-supérieure du bras, le PB est le premier test pour évaluer l’état d’un petit patient. S’il est inférieur à 125 millimètres, il est diagnostiqué avec un syndrome de malnutrition modérée. Un tel enfant doit recevoir une aide immédiate, car il court déjà un risque direct de malnutrition aiguë. Il ne peut se passer du soutien d’une alimentation adéquate et d’une surveillance constante de la croissance. Si la circonférence est inférieure à 115 millimètres, il y a malnutrition sévère, qui est une menace directe pour la vie. Héritier est aux prises avec une malnutrition sévère.

Le lait thérapeutique F-100 vient à la rescousse, dont la recette a été développée au début des années 90 spécialement pour les enfants affamés. Cent millilitres de lait fournissent cent kilocalories. Exactement toutes les 3 heures (également la nuit), chaque enfant reçoit une dose selon des proportions précisément calculées. Ce stade de la maladie est extrêmement dangereux et le lait est irremplaçable, nous ne pouvons donc jamais en manquer. L’Etat, qui était obligé de livrer ses fournitures aux hôpitaux, le faisait parfois moins, parfois plus régulièrement, a récemment cessé de le faire complètement. Il n’y a pas de production de lait et nous devons nous battre seuls pour la vie des petits patients ! Héritier a besoin de 1 boîte de F-100 par jour. En dehors de lui, nous avons 5 autres patients dans un état similaire et plusieurs dizaines en phase modérée de malnutrition.

La faim d’un enfant est très différente de celle d’un adulte. Un adulte peut reprendre des forces, un enfant qui n’a pas assez de nourriture se développe mal et ne sera plus jamais ce qu’il aurait pu devenir.

La pandémie rend très difficile cette lutte inégale contre la faim, mais nous savons que nous n’y sommes pas seuls. Nous pouvons compter sur vous et avec vous, dans chaque centimètre carré de ce monde, nous pouvons changer cette cruelle injustice de la faim vers la VIE.

Rejoignez notre action et parlez-en à vos amis !!!