Nous allons à la lutte contre la faim !

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • environ 15,6 millions – 18% de Congolais souffrent de la faim
  • 3,4 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë
  • 41,8% des millions d’enfants de moins de 5 ans sont rabougris
  • 63,2% des enfants de moins de 5 ans ainsi que 41% des femmes entre 15 et 49 ans ont une forme d’anémie
En 2021, nous avous sauvé de la maladie de famine

550

mineurs affamés
Notre centre d’aide alimentaire prend en charge au moins

70

enfants par semaine

02.02.2021

NOUS ALLONS COMBATTRE LA FAIM ! Sur la photo, Héritier, 14 ans. Il s’est retrouvé dans un état critique. Il est l’un de nos nombreux patients pour qui nous nous battons tous les jours au centre d’alimentation de la République Démocratique du Congo Notre mission est simple. Nous voulons voir un flash dans les yeux d’Héritier, ses collègues ! Faites-leur oublier ce qu’est la faim pour de bon! Nous voulons récupérer leur enfance pour eux!

Une personne meurt toutes les quatre secondes des suites de la faim, de la malnutrition et des maladies qu’elle cause. Dix-sept en une minute, vingt-cinq mille par jour, plus de neuf millions en un an. C’est un an et demi d’Holocauste. Quatre fois le nombre total de victimes de la pandémie covid-19 à ce jour. Rien n’a autant affecté le sort de l’humanité. Pas de maladie, aucune guerre n’a absorbé plus de victimes. Pourtant, aucun fléau ou épidémie n’a été aussi dévastateur – et en même temps aussi facile à éradiquer – que la faim.

Plus de 800 millions de personnes dans le monde souffrent déjà de la faim. Raison? Changement climatique, migration, guerres, production alimentaire insuffisante par rapport au nombre d’habitants dans les pays les plus pauvres, manque d’accès à la santé et à l’éducation. En raison de la pandémie, des frontières fermées, de l’incapacité de travailler, nous avons constaté une augmentation spectaculaire de la pauvreté et de la déstabilisation de la sécurité dans la province du Nord-Kivu ces derniers mois, où nous traitons et nourrissons les affamés depuis sept ans.

C’est vous qui faites que continuellement pendant ces sept ans, jour après jour, nos pensées, nos activités et nos plans sont axés sur les ENFANTS, qui n’ont pas d’avenir, seulement parce qu’ils sont nés dans la pauvreté. Le corps d’un enfant de moins de cinq ans, qui ne reçoit pas assez de nourriture, perd sa capacité de se développer correctement et ne sera plus jamais celui qu’il pourrait devenir.

C’est pour cela qu’on a tant besoin de vous aujourd’hui !!! Nous devons de toute urgence transformer cette cruelle injustice en VIE sur chaque centimètre carré de ce monde.

Héritier était dans un état critique. On s’inquiétait qu’il survive la première nuit. Il est difficile de décrire les conditions difficiles qu’il a passées ces derniers mois avec sa famille. L’avenir est devenu un luxe, il est seulement destiné aux personnes qui mangent, et, le prochain repas, est le moment le plus incertain et en même temps le plus convoité. Après quelques jours de soins intensifs, nous avons réussi à stabiliser l’état du garçon. Nous vous tiendrons au courant de l’état d’avancement de sa convalescence.

Ne vous laissez pas convaincre par le fait que vous n’avez aucune influence sur quoi que ce soit. Vous avez un plus grand potentiel que vous ne le croyez !!! Contribuez une petite somme 5, 10 peut-être 15 zlotys (c’est le coût d’un repas thérapeutique). Donnez autant que vous le pouvez, mais faites-le maintenant!!! Visitez notre boutique en ligne BIENFAISANCE24

Aide urgente nécessaire

Aide humanitaire pour Izium

Izium et les villages environnants ont enduré six mois de terreur. Sur un rayon de 100 km, il n'y a pas un seul magasin d'alimentation ouvert. Les habitants comptent sur leurs dernières fournitures cachées et, plus encore, sur l'espoir qu'ils s'en sortiront jusqu'à l'arrivée de l'aide humanitaire.

Nous nous sommes immédiatement mis en route pour aider et avons été parmi les premiers à arriver.

en savoir plus

Nous avons déjà:
2 946 EUR
Nous avons besoin de :
8 607 EUR
<-- ActiveCampaign Monitor Code -->