Plus de problèmes sur Lesbos!

Aide urgente pour les habitants de Moria 2.0

Nous répondons à une vague de demandes d'asile rejetées. Nous voulons aider les habitants de Moria 2.0 dans leurs efforts pour obtenir le droit à un abri sûr, car pour de nombreuses familles sans défense, l'expulsion est une condamnation à mort.

en savoir plus

Nous avons déjà:
43 193 PLN
Nous avons besoin de :
73 000 PLN

Grâce à vous, le sourire sur le visage de Clotilda

Rwanda

Le Rwanda est à la fois l’un des pays les plus petits et les plus peuplés du continent africain. La densité de population y est d’environ 463 individus sur 1 km! En raison de son relief, le Rwanda est surnommé « le pays des mille collines » tandis que son histoire mouvementé lui vaut le surnom du « pays des mille problèmes ».

Infos clés:
  • la population du Rwanda est estimé à environ 12 millions d’habitants ;
  • en 1994, le pays a été touché par le génocide de l’ethnie Tutsi – en l’espace de 100 jours, environ 1 million de Tutsis ont été assassinés tandis que 2 millions d’individus ont quitté le pays ;
  • le Rwanda est un pays agricole – les exportations des produits agricoles (café, thé, bananes…) représentent 63 % des revenus des exportations du pays
En 2019, nous assurons les soins palliatifs nécessaires à

35

malades

31.01.2021

Depuis plusieurs mois maintenant, l’une des pièces de l’hospice du Rwanda est occupée par Clotilda. Ses enfants sont partis à l’étranger et ils y ont fait leur vie. Elle se réjouissait de leur ingéniosité, meme si elle était laissée seule à la maison. Le problème a commencé quand elle a eu un cancer. Des amis et des voisins lui ont rendu visite, mais n’ont pas toujours eu l’occasion de s’occuper correctement de la femme. Il est aussi arrivé qu’elle n’ait pas eu la force de se préparer un repas. Puis elle a cherché du sucre, l’a dissous dans de l’eau et l’a bu pour tromper la faim.

Lorsqu’elle est passée sous la garde des Sœurs des Anges, elle s’est imaginée que c’est ainsi que le paradis doit être. Chaque jour, elle remerciait d’avoir pu être ici, embrassant tout le monde. Chaque matin, des yambi, ou des câlins se faisaient entendre depuis sa chambre. Lorsqu’il a fallu limiter les câlins au profit de nos patients à cause de la pandémie, elle est devenue très triste. Clotilda aime lire et dessiner. Elle sourit toujours. Aujourd’hui, elle vous sourit et bien sûr, elle aimerait embrasser tout le monde !

C’est grâce à vous que nous finançons le fonctionnement de la seule installation de ce type dans le pays, en payant les salaires du personnel, les médicaments et la nourriture. L’année dernière, nous avons pris en charge 35 patients en soins palliatifs.

Nous vous souhaitons un bon dimanche !!! Pour Clotilda, grâce à vous, ce sera certainement le cas.