Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
38 022 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN

La thérapie alimentaire de Julienne, 3 mois, vient de commencer

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • environ 15,6 millions – 18% de Congolais souffrent de la faim
  • 3,4 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë
  • 41,8% des millions d’enfants de moins de 5 ans sont rabougris
  • 63,2% des enfants de moins de 5 ans ainsi que 41% des femmes entre 15 et 49 ans ont une forme d’anémie
Notre centre d’aide alimentaire prend en charge au moins

100

enfants par semaine
En 2020, nous avous sauvé de la maladie de famine

647

mineurs affamés

24.04.2018

La petite Julienne n’a que 3 mois. Elle est huitième enfant de ses parents. Elle vit avec son père à Rugari (RDC). Sa mère qui souffrait d’un paludisme aigu vient de s’éteindre. Le couple s’était d’abord tourné vers le centre médical local de Rugari mais le personnel était impuissant. Ils avaient étérenvoyés vers notre hôpital de Ntamugenga, le seul établissement dans la région qui effectue les transfusions sanguines.

Malheureusement, la maman de Julienne est morte en route. Son mari doit désormais s’occuper de huit enfants du couple, aidé par sa belle-mère. Benjamine de la famille, Julienne vient d’être admise à notre centre d’aide alimentaire qui est le seul établissement de la région qui distribue, gratuitement ou contre un paiement symbolique, du lait modifié pour nourrissons. Désormais, Julienne et ses proches peuvent compter sur nous. Nous ferons de notre mieux pour rendre leur vie ne serait-ce qu’un petit peu meilleure.

Si vous souhaitez nous donner un coup de main, n’hésitez pas à nous offrir un repas thérapeutique pour Julienne ou un autre enfant en détresse.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->