Quels seront les souvenirs des enfants du camp sur l'île grecque de Lesbos ?

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 2200 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque jour, nous servons plus de

850

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

15.08.2022

Pour nous, nos souvenirs d’enfance sont le goût et l’odeur des beignets confectionnés par notre grand-mère adorée. Ou une salade de légumes – le genre que personne à l’âge adulte ne pourrait plus jamais reproduire.
Quels seront les souvenirs pour les enfants du camp de Lesbos ? Serait-ce du pain plat, mangé rapidement après des heures d’attente sous la chaleur ?

Manger ensemble ne consiste pas seulement à satisfaire le besoin le plus simple. Il construit également des traditions familiales et renforce les liens. Pour les plus jeunes membres de la famille, il a aussi des effets inattendus : il enrichit le vocabulaire plus que la lecture du coucher. Est-il donc étonnant que Katerina et Nikos de Lesbos mettent autant de cœur dans leur travail quotidien de préparation des repas pour les plus démunis ?

L’essence de ce qu’ils font n’est pas simplement de nourrir les gens. Ceci, bien que de manière très (très !) limitée, est disponible dans le camp.

Katerina et Nikos ramènent l’humanité dans cette activité.

Les personnes malades, les femmes avec enfants et les personnes âgées n’ont pas à faire de longues files d’attente, en plein soleil, pour recevoir un repas qui constitue le strict minimum de l’existence. Les repas de Katerina et Nikos sont servis avec le cœur – de la cuisine directement dans les mains des personnes qui en ont le plus besoin.

Parfois, les repas sont apportés directement dans un petit conteneur du camp qui, pendant un certain temps, servait de foyer à ceux qui fuiaient la violence et la victimisation. Parfois, les personnes dans le besoin sont invitées au restaurant de Katerina et Nikos, qui est ouvert à tous. Encore chauds, pleins de légumes et de soins, les repas deviendront un de ces souvenirs pour les enfants du camp où ils reviendront régulièrement. L’assiette de légumes sera-t-elle associée à la maison et à la sécurité ? Cela dépend de nous et de vous.

Si vous pouvez vous le permettre, donnez à ces enfants au moins un de ces repas. Chaleureux, plein de vitamines et de la bonté que Katerina et Nikos ont dans leurs cœurs, créant un endroit qu’ils appellent simplement « Home » – Maison.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->