Plus de problèmes sur Lesbos!

Aide urgente pour les habitants de Moria 2.0

Nous répondons à une vague de demandes d'asile rejetées. Nous voulons aider les habitants de Moria 2.0 dans leurs efforts pour obtenir le droit à un abri sûr, car pour de nombreuses familles sans défense, l'expulsion est une condamnation à mort.

en savoir plus

Nous avons déjà:
28 430 PLN
Nous avons besoin de :
73 000 PLN

Feu à nouveau dans le camp de Lesbos

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 7 000 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants de moins de 10 ans
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque semaine, nous servons plus de

2 000

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

01.11.2020

Dans la soirée du 31 octobre, les habitants du nouveau camp de l’île de Lesbos ont revu les flammes. Le feu a consumé deux tentes, heureusement personne n’a été blessé.

Les habitants du camp se sont immédiatement précipités à la rescousse. Seaux, bouteilles, pots, tout ce qu’ils avaient à portée de main se mettait en mouvement. Nous connaissons bien ce camp. Nous n’avons jamais vu d’extincteur dedans, ni aucune solution pour empêcher la propagation du feu. Nous savons à quel point c’est dangereux dans certaines sections. Chaque jour, nous traversions les tentes densément espacées, leur livrant des repas. Un camion de pompiers debout à la porte d’entrée n’y arriverait en aucun cas. Si un incendie se déclarait dans un tel endroit, ce serait une catastrophe.

Jusqu’à présent, les causes de l’incendie sont inconnues. L’une des tentes aurait pris feu lors de la préparation d’un repas ou du chauffage de la tente. Une chose est sûre. Ce n’était pas le dernier incendie dans le nouveau camp. L’hiver approche, cette période de l’année est la partie la plus venteuse et la plus hostile de l’île. Les gens continueront d’utiliser le feu pour se réchauffer eux-mêmes et leurs enfants et pour préparer quelque chose de chaud à manger et à boire. Les tentes ne sont ni chauffées ni adaptées aux basses températures. Le risque d’accident est énorme. Plus de 1000 tentes, deux familles dans chacune, plus de 2000 idées différentes pour trouver un moyen de se réchauffer et de survivre pendant les mois froids.

La majorité des habitants du camp sont des enfants. Chaque jour, nous visitons de nouvelles familles qui demandent des couvertures et des vêtements. Voyant que le lendemain, nous arrivons avec ce qu’ils ont demandé, ils montrent où se trouvent les prochains petits enfants et les personnes en situation difficile. Nous distribuons des radiateurs, des vêtements chauds et des repas. Dans certaines tentes, nous rencontrons des enfants de quelques jours. Aidez-nous à les aider, car à cause du froid, les mois à venir seront un cauchemar pour ces familles.