Donnons le meilleur aux enfants. Pas de restes, mais de la nourriture de bonne qualité

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • environ 15,6 millions – 18% de Congolais souffrent de la faim
  • 3,4 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë
  • 41,8% des millions d’enfants de moins de 5 ans sont rabougris
  • 63,2% des enfants de moins de 5 ans ainsi que 41% des femmes entre 15 et 49 ans ont une forme d’anémie
En 2023, nous avous sauvé de la maladie de famine

580

mineurs affamés
Notre centre d’aide alimentaire prend en charge au moins

80

enfants par semaine

02.09.2023

La plupart des enfants, comme Mugisha, en demandent davantage. D’abord parce qu’ils ont terriblement faim. Deuxièmement, cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas mangé quelque chose d’aussi excellente qualité et d’aussi nutritif. De plus, ils adorent ça.

Et nous devons être clairs à ce sujet : ce n’est pas parce que quelqu’un est dans le besoin qu’il doit recevoir les restes. Nous savons quelle est la pratique courante. Les nécessiteux de divers pays reçoivent des produits qui sont au point d’être périmés, voire périmés. Des aliments contaminés, mal emballés ou mal conservés, de sorte qu’ils développent des moisissures par exemple. Mais il ne s’agit pas de manger n’importe quoi, mais de manger quelque chose qui nourrit et qui aide à récupérer.

La bouille est une sorte de repas thérapeutique nutritif que l’on prépare, entre autres, avec différents types de farines riches en protéines. Mais nous ne les achetons pas prêts à l’emploi, car ces mélanges sont souvent contaminés. Il existe également des variétés de sorgho qui ressemblent davantage à des cosses, et ces grains peuvent être trouvés dans des sacs de farine prêts à l’emploi. Sont-ils moins chers ? Oui, mais le but n’est pas de donner n’importe quel repas à un enfant et de soulager votre conscience, mais d’aider efficacement – de vraiment nourrir et guérir cet enfant.

C’est pourquoi nous vérifions méticuleusement les céréales que nous achetons à chaque fois et les moulons nous-mêmes en farine. Et nous constatons que les enfants en redemandent – une deuxième fois, voir même une troisième, pour prendre du poids en un rien de temps et gagner en force pour lutter contre le paludisme. Pratiquement tous les enfants qui nous arrivent avec malnutrition souffrent de paludisme. Sans une bonne alimentation, ils n’ont aucune chance de survivre.

En nous faisant un don pour cette cause, vous pouvez être sûr que nous utiliserons l’argent uniquement pour produire du bien et qu’il s’agira d’une aide qui a vraiment du sens et qui fera vraiment une différence dans la vie de ces enfants. Jetez un œil à Bienfaisance24, notre boutique en ligne et faites don d’au moins un repas pour Mugisha !

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
2 032 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR