Vous venez de sauver Safari pour la deuxième fois !

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

21 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

7 000

patients atteints de paludisme
En 2021 nos sage-femmes ont assisté à environ

1032

accouchements

22.07.2022

Vous venez de sauver Safari pour la deuxième fois !

Ce furent des moments graves. La sonde par laquelle le petit Safari, un patient de notre centre congolais, est alimenté et donc toujours en vie, s’est bouchée. Comme pour aggraver les choses, cela s’est passé au moment où il y avait des combats constants entre l’armée congolaise et les rebelles à l’extérieur des murs de notre hôpital.

En mars, nous avons admis à l’hôpital de Ntamugenga un garçon qui était au bord de la vie et de la mort. Pendant plusieurs jours, nous avons renforcé le corps affamé du garçon en lui donnant des repas thérapeutiques et en organisant éventuellement une opération au Rwanda pour insérer une sonde temporaire directement dans son estomac. Nous nous battons pour chaque gramme du poids corporel de Safari. Notre objectif est de 15 kg ; ce n’est qu’alors qu’il sera possible d’opérer le garçon et de supprimer définitivement l’obstruction de son tube digestif qui l’avait éloigné d’un pas de la mort.

Le garçon et sa mère ont pu être transportés de la turbulente Ntamugenga chez des amis à Goma. Malheureusement, malgré les efforts, il a été impossible de trouver une sonde de remplacement dans les circonstances actuelles. De nombreuses heures s’étaient écoulées depuis que Safari avait mangé pour la dernière fois, et avec la maladie du garçon, le manque de repas réguliers signifie qu’il commence à perdre du poids immédiatement.

Vous étiez là pour aider ! Grâce à votre soutien et à Ania Kieniewicz, qui a été envoyée sur le site, nous avons livré les sondes, dont Safari avait besoin, directement de la Pologne au Congo. Le petit Safari doit aussi sa vie à l’une des Sœurs des Anges. Sœur Clémence, sachant que la situation devenait très grave d’heure en heure, prit le volant sans hésiter et partit avec les sondes vers le Congo déchiré par la guerre. Elle l’a fait ! Moins de 12 h s’étaient écoulées depuis le dernier repas lorsque nous avons recommencé à nourrir Safari.

Vous avez sauvé la vie du garçon pour la deuxième fois ! Chaque fois que vous choisissez d’acheter à Bienfaisance24, vous changez la vie de quelqu’un, et souvent vous la sauvez ! Aujourd’hui, alors qu’il y a encore beaucoup de congolais dans l’enceinte de l’hôpital, se protégeant des bagarres, chaque petite chose que vous achetez est une véritable intraveineuse, une poche de sang ou une plaquette de médicaments qui sauve des vies. Merci d’être là !

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->