Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
37 822 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN
Blog

Vous avez aidé un nouveau être humain en détresse. Jeanne-Marie vient d’être opérée des yeux!

Burkina Faso

Selon l’ONU, il s’agit de l’un des pays les moins développés du monde. Son indice de développement humain (IDH) étant de 0,4 seulement, le Burkina Faso est classé 185e sur la liste de 188e pays.

Infos clés:
  • 43,7% de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour ;
  • l’indice d’alphabétisation des jeunes Burkinabés est de 52,5% et représente l’un des pires scores à l’échelle mondiale ;
  • seulement 37,7% des Burkinabés âgés de plus de 15 ans savent lire et écrire ;
  • 80% de la population professionnellement active travaille dans le secteur agricole.
Notre projet est destiné à

40 familles

paysannes du village de Gourcy
Nous initions

32

villageoises au métier de tailleur

06.11.2018

Jeanne-Marie est déjà en phase de rétablissement. Depuis des mois, l’une des pionnières de notre projet agricole de Gourcy souffrait d’une cataracte. Or, de bons ophtalmos sont rares dans la région tandis que des chirurgiens spécialistes des yeux en sont tout simplement absents.

Aussi, dès que nous avons appris qu’une équipe d’ophtalmologistes espagnols devait rendre visite à l’hôpital local dirigé par les pères de la Petite œuvre de la divine Providence, nous avons fixé un rendez-vous pour Marie-Jeanne. Notre patiente est déjà en convalescence et elle devrait retourner chez elle dans plusieurs jours. Marie-Jeanne est très heureuse et reconnaissante pour votre soutien. Sans vous, sa maladie aurait continué à s’aggraver en la laissant aveugle un jour.

Comment multiplie-t-on le bien à Gourcy ?

Il y a quelques années déjà, nous avons lancé notre projet d’aide sociale aux habitants du village de Gourcy dans le nord du Burkina Faso. Nous avons crée des emplois et offert des outils aux villageois les plus démunis en leur apprenant comment gagner leur vie et comment multiplier le bien reçu d’autrui. Après un an, chaque famille bénéficiaire du projet devait partager son savoir-faire et ses outils avec une autre famille dans le besoin tandis qu’elle pouvait garder pour elle les fruits de son travail dans les champs. Aujourd’hui, plusieurs dizaines de familles sont impliquées. Nous sommes très fiers que notre projet ait bien fonctionné et que la quantité totale de bien à Gourcy ne cesse d’augmenter.

Jeanne-Marie, telle une pionnière, était l’une des premières à partager ses connaissances et à inviter une famille voisine à s’impliquer, en donnant ainsi un très bon exemple à tout le monde. Aujourd’hui, elle aime répéter que, grâce au projet agricole de Gourcy, le « BIEN REVIENT À CELUI QUI FAIT DU BIEN. »

Si vous souhaitez donner un coup de main à nos protégés burkinabés, nous vous invitons à contribuer à la construction d’un nouveau puits dans le potager du village.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->