Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
37 462 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN

Un sourire est notre plus belle récompense

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

25 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

8 000

patients atteints de paludisme
En 2020 nos sage-femmes ont assisté à environ

1029

accouchements

20.09.2020

Ça c’est sûr ! Vous tomberez amoureux de ce sourire !!! Il appartient à Riffine. La jeune fille est prise en charge par notre hôpital de Ntamugenda, en République démocratique du Congo.

Sa mère nous est venue d’un village voisin, inquiète que sa fille ne puisse pas s’asseoir seule, même si frères apprenaient déjà à marcher. Riffine a été confiée au physiothérapeute Patrick. La fille a dû être correctement renforcée car nous avons remarqué les premiers signes de malnutrition.

Une autre tâche de l’équipe de Ntamugenda est l’éducation. Personne n’a jamais dit à la mère de Riffine que sa fille était trisomique. C’était la première fois qu’elle entendait parler de cela. Nous la soutiendrons dans la prise en charge de l’enfant.

Maman aime son trésor plus que la vie. Grâce à Patrick, la petite est assise. Chaque nouvelle barrière brisée apporte de la joie à toute l’équipe. Le sourire de Riffine est notre plus belle récompense. Pour maman, un rêve devenu réalité !!!

Merci d’être avec nous ! Bon dimanche !

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->