La beauté dure et la malédiction silencieuse de l'esclavage

Mauritanie

La Mauritanie est un pays en Afrique du Nord-Ouest bordé par l’océan Atlantique, dans la zone dite le Sahel. Plus de 80 % de la superficie du pays est occupé par le Sahara. La Mauritanie est l’un des quatre pays les plus vulnérables au changement climatique dans le monde. Des sécheresses prolongées à répétition (et la dégradation de l’environnement qui s’ensuit) ainsi que le déficit d’eau qui continue à s’aggraver mettent ce pays en état d’insécurité alimentaire chronique. Même si la population totale de Mauritanie est de 4,4 millions d’individus seulement, elle constitue un exemple type d’un pays en proie à la famine, faute à une économie déficiente et à une production agricole insuffisante.

Infos clés:
  •  la Mauritanie est l’un des pays les plus pauvres du monde – dans certaines régions, les habitants doivent survivre avec 1,25 dollar par jour ;
  • en raison du déficit alimentaire, le pays doit importer 70 % de denrées alimentaires nécessaires à sa population ;
  • 21% des enfants mauritaniens âgés de moins de 5 ans souffrent d’une sous-nutrition chronique ;
  • en période sèche, dont la durée peut atteindre 6 mois, 26,8% de la population locale est confrontée à l’insécurité alimentaire
En 2023, nous avons pris en charge

243

enfants atteints de maladie de famine ou de malnutrition
En outre, nous avons également pris sous nos ailes une

quinzaine

de personnes handicapées

11.03.2024

Le Sahara est à la fois beau et rude. Cela force le respect. Les touristes qui la visitent brièvement voient sa beauté mais ne réalisent pas à quel point elle est dure. Pour ceux qui ne connaissent aucun autre climat, la vie ici est plus facile. Ils comprennent qu’on ne discute pas avec le désert. Toute forme de désobéissance entraîne de graves conséquences.

L’esclavage n’a pas besoin de barres ni de chaînes. C’est pour les gens qui connaissent la liberté. Ceux qui vivent ici depuis des générations sont mentalement esclaves, ils héritent de la servitude et craignent la liberté.

Le système des castes est puissant. Cela garantit que chacun dans la société a sa place et remplit son rôle. Il ne faut pas sortir des limites de la position qui lui est assignée, ne pas aspirer au-delà de ce que son statut lui permet.

Je ne sais pas si c’est la dureté du Sahara qui a habitué les gens à cela. Mais je sais qu’un Mauritanien sur cinq est encore esclave. Officiellement aboli en 1981, l’esclavage coule toujours dans les veines de cette nation comme un poison. Cela n’a d’équivalent dans aucun autre pays. Ce n’est qu’en 2007 que le gouvernement mauritanien a reconnu légalement l’esclavage comme un crime, mais ce n’était qu’un geste symbolique. Il est accueilli par un sourire dédaigneux, semblable à une loi imaginaire interdisant de monter à dos d’âne sans ceinture de sécurité.

L’esclavage en Mauritanie est hérité, et il existe toujours une croyance selon laquelle le fait d’être possédé par quelqu’un d’autre ouvre la voie au paradis. Cela n’a pas beaucoup de sens dans le dur Sahara, car l’esclavage n’a tout simplement aucun sens. 

L’esclavage est comme le Sahara lui-même. Cela dicte quand et où vous devez aller. En août, le sol mauritanien brûle, ne permettant pas aux gens de vivre là où ils le souhaitent. Ils doivent trouver un endroit et un travail qui leur permettent de survivre, même si cela ne signifie qu’un seul repas par jour. Nous ne pouvons plus changer leur besoin de bouger que nous ne pouvons abroger la dureté du Sahara avec un projet de loi. 

Et si on suivait ces gens ? Je les ai suivis partout où ils devaient aller. Nous pourrions les nourrir, les soutenir et les aider non pas en un seul endroit, mais tout au long de leur voyage, et nous pourrions fermement croire qu’un jour ils trouveront leur propre chemin vers la liberté.

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 420 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR