Nous répondons aux besoins les plus urgents des anciens habitants de Moria

Imperméables pour Lesbos

L'été se termine en Grèce. Ce sera pluvieux et froid dans un instant. Les imperméables et les vêtements chauds sont désormais indispensables. En protégeant les gens de la pluie, du vent et du froid, nous les protégerons de graves problèmes de santé.

en savoir plus

Nous avons déjà:
23 102 PLN
Nous avons besoin de : :
25 000 PLN
Mauritanie

Centre d’aide alimentaire

Mauritanie

La Mauritanie est un pays en Afrique du Nord-Ouest bordé par l’océan Atlantique, dans la zone dite le Sahel. Plus de 80 % de la superficie du pays est occupé par le Sahara. La Mauritanie est l’un des quatre pays les plus vulnérables au changement climatique dans le monde. Des sécheresses prolongées à répétition (et la dégradation de l’environnement qui s’ensuit) ainsi que le déficit d’eau qui continue à s’aggraver mettent ce pays en état d’insécurité alimentaire chronique. Même si la population totale de Mauritanie est de 4,4 millions d’individus seulement, elle constitue un exemple type d’un pays en proie à la famine, faute à une économie déficiente et à une production agricole insuffisante.

Infos clés:
  •  la Mauritanie est l’un des pays les plus pauvres du monde – dans certaines régions, les habitants doivent survivre avec 1,25 dollar par jour ;
  • en raison du déficit alimentaire, le pays doit importer 70 % de denrées alimentaires nécessaires à sa population ;
  • 21% des enfants mauritaniens âgés de moins de 5 ans souffrent d’une sous-nutrition chronique ;
  • en période sèche, dont la durée peut atteindre 6 mois, 26,8% de la population locale est confrontée à l’insécurité alimentaire
En 2019, nous avons pris en charge

354

enfants atteints de maladie de famine ou de malnutrition
En outre, nous avons également pris sous nos ailes une

quinzaine

de personnes handicapées
Aide alimentaire

Nous luttons contre la famine

La Bonne Fabrique en Mauritanie

La Bonne Fabrique s’est implantée en Mauritanie grâce aux Sœurs Franciscaines Missionnaires de Marie présentes au Sénégal. La congrégation, qui dirige une école professionnelle pour filles à Dakar, mène également plusieurs projets en Mauritanie qui, ces derniers temps, battaient de l’aile faute d’un soutien permanent. Parmi eux, le centre d’aide alimentaire à Kaédi, dans le sud du pays : deux employées, une centaine de gosses (divisés en trois groupes) à prendre en charge chaque semaine, une très bonne organisation de travail… mais pas de moyens, et cela malgré les efforts de la sœur Carmen, « chef de projet » de longue date. Si le centre est ponctuellement aidé par l’évêque local, dont la générosité est inestimable, il a besoin d’un soutien permanent pour fonctionner correctement.

Comment fonctionne le centre d’aide alimentaire de Kaédi ?

Le premier groupe, qui compte environ 70 enfants, est pris en charge par la sœur Carmen le mardi. Il est composé de petits patients en sous-nutrition modérée. Les enfants sont d’abord pesés et attentivement examinés. Ensuite, on leur sert un repas nourrissant à base d’arachides, de farine de maïs, de riz et de haricots. Le deuxième groupe est pris en charge le mercredi. Beaucoup moins nombreux, il est composé de 15 enfants atteints de maladie de famine. Après l’examen médical, ils reçoivent une portion du lait thérapeutique et des provisions pour la semaine à venir. Le jeudi, c’est le tour des enfants en situation familiale difficile, des orphelins et des enfants handicapés.

Grâce au travail que la sœur Carmen fournit depuis des années, les proportions entre les différents groupes d’enfants ont évolué. L’aide alimentaire fourni par le centre de Kaédi a permis de minimiser le problème de la maladie de famine à l’échelle locale.

Ces avancées sont dues notamment aux cours quotidiens de diététique, de cuisine et d’hygiène à l’attention des parents. En plus, la sœur Carmen et son personnel ne cessent pas de sensibiliser les adultes à l’importance de surveiller l’état de santé de leurs enfants. Cependant, il nous reste encore beaucoup de travail. Le réchauffement climatique et des sécheresses prolongées impactent négativement la situation des Mauritaniens et aggravent le problème de malnutrition au pays.

Faites connaissance de la soeur Carmen :