Aide urgente

Aide urgente pour les habitants de Moria 2.0

En mars, un gigantesque incendie dans le camp et maintenant des inondations provoquées par des moussons de plus en plus destructrices ont laissé des parties du camp sous l'eau. Joignez-vous à la collecte de fonds et aidez les personnes qui ont encore une fois tout perdu dans leur vie ! L'eau monte encore !

en savoir plus

Nous avons déjà:
19 168 PLN
Nous avons besoin de :
20 000 PLN

Sauvons Shadrack

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

25 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

8 000

patients atteints de paludisme
En 2020 nos sage-femmes ont assisté à environ

1029

accouchements

09.12.2020

Shadrack grandit dans une famille très pauvre. Il vit avec ses frères et sœurs, et sa mère qui est une mère célibataire. Elle a du mal à combiner la garde des enfants et le travail, grâce auquel elle a pu tout leur fournir ce dont ils ont besoin. Régulièrement ils ne mangent pas à satiété au moins une fois par jour.

Il y a quelques semaines, la maman de Shadrack a trouvé un travail plus loin que d’habitude. Elle a dû partir pour quelques jours, laissant les enfants à la garde de sa fille aînée. C’était censé être calme. Elle était censée gagner plus et retourner chez elle pour longtemps.

Peu de temps après le départ de sa maman, Shadrack se sentit malade. Fracture des os, toux, difficulté à respirer. Fièvre éventuellement élevée. L’état de détérioration rapide du garçon dérangeait sa sœur. Elle l’a amené à l’hôpital pour demander de l’aide.

Nous avions très peur pour Shadrack. Il est venu sous oxygène dans un état grave. Il respirait fort et était fiévreux. Le paludisme faisait rage dans son corps et il avait une infection respiratoire aiguë.

Heureusement, grâce à vous, les concentrateurs d’oxygène de Ntamugenda fonctionnent tout le temps. Hier, nous avons eu deux autres appareils de ce type. L’électricité ne manque pas, nous pouvons donc fournir de l’oxygène à quiconque en a besoin.Le traitement : l’oxygénothérapie et une bonne alimentation avaient finalement rendu Shadrack plus fort. Aujourd’hui, il sourit, court et oublie progressivement sa grave maladie. Il est rentré chez lui avec de la nourriture pour toute la famille et de nouveaux vêtements.

C’est une autre histoire qui pourrait avoir une fin tragique, mais grâce à vous elle se termine heureuse. De tels miracles se produisent ici tous les jours. Aidez-nous à lutter pour la santé des enfants atteints du paludisme ! Le coût du traitement ambulatoire pour un patient est de 25 PLN. Il suffit de ramener le sourire sur le visage d’un autre bambin atteint d’une maladie cruelle !