Une levée de fonds urgente pour sauver notre hôpital congolais a été lancée !

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

21 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

7 000

patients atteints de paludisme
En 2021 nos sage-femmes ont assisté à environ

1032

accouchements

02.09.2022

Notre Congo a vu beaucoup de choses, mais ce que la communauté vivant autour de notre hôpital vit actuellement conduira bientôt à une catastrophe humanitaire. Nous sommes déjà en équilibre sur son bord.

Les rebelles se sont retranchés dans leurs positions.

Ils sont à 800 mètres à l’est du centre. La même distance nous sépare des positions de l’armée congolaise du côté opposé. Nous sommes au cœur de ce volcan déjà tremblant et prêt à entrer en éruption. Pour l’instant, il y a un cessez-le-feu. Toute étincelle peut raviver le désordre de la guerre. L’hôpital est opérationnel et le village est déjà devenu un refuge pour 15 000 familles fuyant la guerre. 400 des personnes les plus nécessiteuses squattent chez les Sœurs, obtenant d’elles de la nourriture et une aide essentielle.

L’hôpital est plein à craquer. Le personnel se régénère en dormant par terre entre un traitement et le suivant. Les gens ne veulent plus fuir. Bien qu’ils ne soient pas complètement en sécurité nulle part, c’est là qu’ils se sentent le plus à l’aise.

Nous devons maintenir l’hôpital opérationnel et répondre rapidement à un problème qui touche tout le village. Les sources d’eau détruites par les troupes font que les canalisations commencent à se vider. Aux heures de pointe, les robinets se tarissent. Il faut réagir car le manque d’eau signifie une nouvelle catastrophe sanitaire.

Une collecte de fonds urgente a été lancée pour sauver notre hôpital congolais ! Notre objectif est la moitié du coût mensuel de fonctionnement de l’hôpital. Un montant qui nous permettra de répondre aux besoins de toutes les personnes dans le besoin qui se présentent à nous.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->