Plus de problèmes sur Lesbos!

Aide urgente pour les habitants de Moria 2.0

Nous répondons à une vague de demandes d'asile rejetées. Nous voulons aider les habitants de Moria 2.0 dans leurs efforts pour obtenir le droit à un abri sûr, car pour de nombreuses familles sans défense, l'expulsion est une condamnation à mort.

en savoir plus

Nous avons déjà:
28 915 PLN
Nous avons besoin de :
73 000 PLN

Rencontrez Yohanni

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

25 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

8 000

patients atteints de paludisme
En 2020 nos sage-femmes ont assisté à environ

1029

accouchements

07.01.2021

Rencontrez Yohanni, sa femme et son merveilleux petit fils. Nous voulons vous raconter leur histoire, vous montrer à quel point un endroit où nous apportons de l’aide est dangereux et à quel point il est difficile d’imaginer l’est du Congo sans l’espoir de Ntamugenga.

Yohanni récupère dans notre salle d’hôpital après de longues journées en captivité. Toute la famille a été victime des ravisseurs qui, exigeant une rançon, les ont emmenés dans la forêt. Les bandits ont libéré ma femme et mon petit enfant au bout d’un jour. La femme était censée organiser l’argent et acheter son mari. Tous les trois se sont rencontrés cinq jours plus tard, lorsque Yohanni, épuisé par la torture, a retrouvé sa liberté.

Depuis plusieurs mois, nous constatons une augmentation inquiétante du banditisme dans notre partie du pays, écrit la sœur Agnieszka Gugała, responsable de l’hôpital de Ntamugenda du Congo. – On ne sait pas quelle mesure cela est l’effet de la détérioration de la situation économique des habitants en relation avec la pandémie, et dans quelle mesure le sentiment croissant d’impunité des bandits. Le fait est que de nouvelles rébellions et groupes de bandits surgissent ici comme des champignons.

Les gens aspirent à la justice et l’exigent bruyamment, mais plus personne ne se soucie de la sécurité des habitants de cette partie du Congo. Pas un jour ne passe sans que quelqu’un soit kidnappé, frappé ou tué. Les nouvelles tragiques font tellement partie de la vie quotidienne qu’une journée sans mauvaises nouvelles ne vous empêche pas de respirer, mais augmente la peur que quelque chose de pire soit sur le point de se produire.

Nous vous demandons de ne pas oublier ces personnes. Vous pouvez répondre à leurs besoins à tout moment, en nous aidant à les soigner et à les soigner dans un lieu unique dans cette partie du Congo !!! Les Sœurs des Anges font de leur mieux pour transformer votre soutien financier en un BON pur et un sentiment de sécurité. Ils nourrissent les affamés, guérissent les blessés et les persécutés ! Sans vous et le merveilleux personnel de l’hôpital, il est difficile d’imaginer à quoi ressemblerait ce coin du monde, où l’impuissance, la cruauté des bandits et la pauvreté sont devenues une partie permanente de la vie quotidienne de ses habitants.

Venez faire vos achats à notre boutique en ligne, Bienfaisance 24 !!!