Au cours du week-end, nous avons mené une bataille pour l'eau

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

21 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

7 000

patients atteints de paludisme
En 2021 nos sage-femmes ont assisté à environ

1032

accouchements

05.09.2022

La fosse d’aisance a éclaté. Malheureusement, littéralement. Des pluies torrentielles et des torrents impétueux obstruaient instantanément les égouts, emportant tous les objets, feuilles et branches qu’ils y rencontraient. La nature a placé une bombe biologique en plein milieu du village, comme si les bombes qui attendaient dans les fûts des chars à quelques centaines de mètres n’étaient pas suffisantes.

« Au cours du week-end, nous avons mené une bataille pour l’eau », écrit sœur Agnieszka du Congo. Nous avons réussi à épurer certains tuyaux et nous avons renforcé la citerne et les systèmes d’eau pour avoir de l’eau dans toutes les parties de l’hôpital.

Cependant, cela ne suffit toujours pas. Le problème de l’accès à la source est aujourd’hui le plus sérieux.

L’eau nous parvient d’une source, d’une autre seulement partiellement, et la troisième, située dans les collines où se trouvent les rebelles, est complètement endommagée. Il y a 15 000 familles dans le village. Chacun a besoin d’eau, et deux sources incomplètes n’en fournissent tout simplement pas assez. La quantité d’eau est minime. Nous travaillons avec la Croix Rouge Internationale pour nous rendre à la source la plus proche située dans les zones actuellement occupées par les rebelles, afin que notre équipe de plombiers puisse réparer la source endommagée.

Tout succès sur le thème de l’eau, nous le célébrerons bien sûr immédiatement. C’est avec la même joie que nous tenons à informer nos proches que la collecte de fonds pour sauver l’hôpital a atteint son objectif. Mais pour cela, nous avons encore besoin de votre soutien. Partagez, parlez beaucoup de nous et, si vous le pouvez, partagez même quelques zlotys avec nos patients et nos proches.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->