Donnez un repas pour que quelqu'un ne s'endorme pas affamé ce soir

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 2200 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque jour, nous servons plus de

850

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

24.05.2023

Forcer les gens à quitter l’île en les affamant est un acte d’une cruauté inimaginable. C’est ce qui se passe en Europe, qui, après tout, porte les droits de l’homme sur ses bannières et a signé tous les traités possibles pour l’exprimer. Aujourd’hui, les autorités grecques ont décidé que la fin justifie les moyens. Et le moyen est de chasser les migrants de Lesbos. Les moyens – de les priver de leur droit à une alimentation suffisante.

Plus de 500 résidents du camp de Lesbos ont cessé de recevoir des repas du jour au lendemain. Ils n’ont ni argent ni travail et leurs enfants n’ont pas accès à l’éducation. Maintenant, ils n’ont plus rien à manger. Les premiers commencent déjà à partir, mais personne ne les attend à Athènes ni ailleurs en Europe. Ils se retrouvent pris au piège entre la guerre et la persécution chez eux et une Europe fermée et rejetante. Appelons-les prisonniers, car ils sont effectivement devenus prisonniers, alors que chaque prisonnier d’Europe, même le pire, reçoit trois repas complets par jour.

Que pouvons-nous y faire ? S’effondrer, se mettre en colère, être en désaccord, protester. Mais nous pouvons aussi donner au moins un repas aux affamés – il s’agit notamment des hommes, des femmes, des enfants, des malades, des diabétiques et des femmes enceintes qui implorent notre aide. Cela ne changera pas l’attitude des autorités, mais cela garantira que personne dans le camp ne souffre de la faim. Au moins jusqu’à ce que quelqu’un modifie les règles qui privent ces personnes de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

Un repas coûte 15 PLN. C’est suffisant pour s’assurer que personne ne s’endorme affamé ce soir en se sentant abandonné.

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 422 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR