Plus de problèmes sur Lesbos!

Aide urgente pour les habitants de Moria 2.0

Nous répondons à une vague de demandes d'asile rejetées. Nous voulons aider les habitants de Moria 2.0 dans leurs efforts pour obtenir le droit à un abri sûr, car pour de nombreuses familles sans défense, l'expulsion est une condamnation à mort.

en savoir plus

Nous avons déjà:
19 870 PLN
Nous avons besoin de :
73 000 PLN

Nous touchons de plus en plus de personnes avec les repas

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 7 000 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants de moins de 10 ans
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque semaine, nous servons plus de

2 000

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

07.10.2020

Après deux jours passés à Lesbos, nous commençons à entrer dans le rythme. Nous nous réveillons, nous prenons un moment pour respirer, le temps d’écrire tout ce qui s’est passé la veille, car nous n’aimerions pas oublier de vous dire quoi que ce soit. Dans la matinée, nous rencontrons Katerina et Nikos à Home for All. Nous attendons encore un peu avant que les premiers repas ne soient prêts. Nous commençons à les emballer. Nous allons au camp

La gratitude dans les yeux des gens à qui nous offrons ces repas est difficile à décrire. Chaque bon geste envers eux après tout un tas de mauvaises choses qui leur sont arrivées est pour eux un mélange d’incrédulité, d’émotion et de bonheur égal à ce qui, dans notre réalité, peut accompagner la victoire à la loterie.

Nous sommes approchés par des personnes qui ne figurent pas sur la liste. Nous avons toujours un stock de repas, donc après un bref entretien sur leur santé et leur situation, nous notons le numéro de la tente pour leur rendre visite quotidiennement à partir de maintenant. De nouvelles adresses apparaissent chaque jour sur la carte de notre distribution. Les gens n’ont rien. Des bouteilles en plastique dans lesquelles ils peuvent stocker de l’eau, des couvertures et des bâches qu’ils ont acquises quelque part pour isoler le froid du sol nu la nuit sont les premiers signes qu’ils commencent à s’organiser dans une nouvelle réalité. Après deux heures, nous quittons le camp. 10 000 000 personnes doivent y rester. Près de la moitié sont des enfants et des adolescents. On a même l’impression que c’est un camp pour les plus jeunes. Vous pouvez les voir partout.

Nous serions ravis de ne jamais avoir une situation où nous devrions refuser à quelqu’un de l’ajouter à la liste des personnes pour les repas. Cela n’arrivera pas si vous faites ce travail avec nous. Nous vous demandons de bien vouloir, pensez à eux aujourd’hui, visitez notre Boutique en ligne, Bienfaisance24, et donnez-nous une chance de les nourrir en leur donnant au moins un repas.