Nous lançons la Bonne Fabrique au Liban

Il y a une pénurie de médicaments essentiels au Liban

Le salaire moyen libanais est à peine suffisant pour acheter 13 sachets de paracétamol. Les pharmacies sont vides. Apportons notre soutien à ceux qui en ont le plus besoin !

en savoir plus

Nous avons déjà:
19 075 PLN
Nous avons besoin de :
45 000 PLN

Nous sauvons une autre vie grâce à votre aide

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

25 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

8 000

patients atteints de paludisme
En 2020 nos sage-femmes ont assisté à environ

1029

accouchements

22.01.2021

La joie des parents était grande lorsque Jérémie est apparu dans le monde. Ils l’ont longtemps attendu. Les premières semaines de la vie du bébé ont été consacrées à l’apprentissage de se connaître réciproquement. Tout se passait comme il se doit jusqu’au 3ème mois. Puis les parents vigilants ont remarqué que quelque chose arrivait aux yeux du garçon. Une série de consultations dans divers centres de santé, puis quelqu’un les a recommandé d’aller à une clinique privée de la capitale. Là, les médecins ont rassuré que tout irait bien …

Malgré l’assurance du médecin, les parents étaient effrayés, ils ont essayé de faire confiance, mais leur instinct leur disait d’agir. Les yeux du bébé gonflés et tachetés de blanc semblaient perdre de plus en plus sa vue.

– Allez à Ntamugenga, ils vous y aideront sûrement – ils ont entendu quelqu’un leur dire.

Là où d’autres baissent les mains, le personnel médical de Ntamugenga, grâce au soutien de la Bonne Fabrique, qui est la vôtre, fait tout leur possible pour ne laisser personne sans aide. Au milieu d’une forêt équatoriale, cela nécessite parfois de déplacer littéralement le ciel et la terre. Pour des milliers de patients dans un rayon de dizaines de kilomètres, notre personnel est le seul espoir.

Après la première consultation, tout était clair pour nos médecins – rétinoblastome, cancer des yeux. La maladie était déjà à un stade si avancé qu’il était impossible de sauver les yeux de Jérémie. Afin de sauver la vie du garÇon, il a fallu commencer la chimiothérapie. Ce traitement, qui est l’un des rares de l’est du Congo, notre hopital l’a récemment pratiqué en collaboration avec un oncologue. Pour 10 millions d’habitants, il est le seul oncologue. Pour les parents de Jérémie, c’était un coût insupportable, alors vous avez tout couvert !!!

Jérémie a très bien répondu à la chimiothérapie. Bien sûr, nous le verrons régulièrement pour vérifier que la maladie ne revient pas. Eh bien que nous n’ayons pas réussi à sauver les yeux du garçon, nous aimerions beaucoup que sa vie ne perde pas sa couleur. Nous lui avons donné un ensemble de jouets pour l’aider à se développer.

Il y a quelques années, nous ne pouvions que rêver de sauver Jérémie. Aujourd’hui, grâce à votre don de 5 PLN régulièrement, le centre de Ntamugenda traite des cas de plus en plus compliqués. Si nous ne les aidons pas, personne ne les aidera.

Tope-là 5 aujourd’hui ! Laissez-vous convaincre à quel point nous pouvons faire de belles choses ensemble !