Plus de problèmes sur Lesbos!

Aide urgente pour les habitants de Moria 2.0

Nous répondons à une vague de demandes d'asile rejetées. Nous voulons aider les habitants de Moria 2.0 dans leurs efforts pour obtenir le droit à un abri sûr, car pour de nombreuses familles sans défense, l'expulsion est une condamnation à mort.

en savoir plus

Nous avons déjà:
28 430 PLN
Nous avons besoin de :
73 000 PLN

Notre centre pour enfants dans un camp au Bangladesh est en feu

Bangladesh

Le Bangladesh est l’un des pays les plus peuplés et les plus pauvres du monde. La densité de population y dépasse un millier d’individus sur un kilomètre carré. La population totale du pays est d’environ 150 millions d’habitants. Depuis mi-2017, dans la Birmanie voisine des milliers de Rohingyas ont été massacrés et leurs maisons brûlées. Les survivants ont quitté leurs villages en direction du Bangladesh. En quelques mois, plus de 750 000 réfugiés se sont installés sur la frontière entre les deux pays.

Infos clés:
  • dès le départ, l’ONU qualifie les persécutions des Rohingyas d’épurations ethniques ;
  • les Rohingyas sont aujourd’hui l’ethnie la plus persécutée du monde
  • près de la ville de Cox’s Bazar se trouve le camp pour réfugiés le plus peuplé du monde avec environ 920 000 habitants 
  • 55% des résidents du camp sont des enfants
dans notre foyer, nous prenons en charge

60

enfants âgés de 3 à 6 ans
nous animons des cours d’anglais, de couture et d’informatique à l’attention de

108

adolescents
chaque mois, nous animons des ateliers de parentage positif à l’attention d’environ

150

adultes

22.03.2021

Des nouvelles dramatiques nous arrives du Bangladesh. Vers 15h30 heure locale, un incendie s’est déclaré en plein centre du Camp 9, la partie du camp où nous avons notre projet depuis 2 ans. La garderie, où nous fournissions de l’aide, de l’éducation et de la nourriture à des dizaines d’enfants chaque jour, s’est transformée en poussière. Nous sommes probablement la seule organisation polonaise impliquée dans ce lieu marqué par la souffrance quotidienne de milliers de personnes. Le plus important c’est que nous avons pu évacuer tous les patients et tout le personnel du centre vers un endroit sûr. Rien n’est arrivé à personne !

Le camp 9, qui abrite environ 40 000 à 60 000 Rohings, est toujours en feu. Trop tôt pour parler des causes, bien que les premiers rapports indiquent une explosion d’une bouteille de gaz. Nous ne savons rien des victimes parmi les habitants de cette partie du camp, mais l’ampleur des dégâts est énorme.

De nombreux abris temporaires qui pendant des années étaient le seul abri pour les habitants du plus grand camp de réfugiés du monde, aussi que la centre de Médecins sans frontières adjacent ont malheureusement connu le même sort que notre centre.

Nous sommes constamment en contact avec les opérateurs de notre projet sur le site. Nous vous tiendrons au courant de ce qui se passe là-bas et des scénarios possibles de notre réponse à cette tragédie inimaginable. Envoyez une bonne pensée ce soir à ceux qui, n’ayant rien, ont tout perdu aujourd’hui.

Nous avons reçu des photos de notre centre ce matin. Les enfants étaient fiers des cultures qu’ils réussissaient à faire pousser. Parmi les nombreux cours, ils ont également appris à s’occuper d’un potager, et ce qu’ils ont réussi à y ramasser, ils l’ont pris pour leurs parents. Personne ne s’attendait à ce que tout notre centre disparaisse littéralement de la surface de la terre en 5 minutes.