Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
38 022 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN
Blog

Main dans la main avec le pape François!

Togo

Your browser does not support SVG.

Le Togo est un pays sous-développé en Afrique occidentale. Le secteur agricole togolais produit environ 40% du PIB du pays et emploie environ 60% de la population active professionnellement. Le Togo fait partie des pays les moins développés du monde entier.

Infos clés:
  • la pauvreté y est endémique, particulièrement à la campagne où environ 69% des familles vivent en dessous du seuil de pauvreté ;
  • voici des facteurs clés qui impactent la situation du pays : insécurité alimentaire ; accès insuffisant aux soins médicaux ; taux de chômage élevé, notamment chez les jeunes
Au cours d’un an, notre pharmacie accueille environ

3 400

clients

29.02.2016

Difficile de s’imaginer un meilleur départ d’une nouvelle « bonne fabrique ». Le pape François en personne, par l’intermédiaire de son aumônier, l’archevêque Konrad Krajewski, a décidé de financer l’achat d’un stock ANNUEL de médicaments de base pour notre pharmacie à Saoudè. La somme de 5 000 EUR alloué par le Saint Père nous permettra de nous procurer des quantités importantes d’antidouleurs, antibiotiques et de médocs contre le paludisme.

Ainsi, le pape François vient de poser les fondations d’une nouvelle bonne fabrique. Notre rôle est donc de poursuivre son œuvre. Aussi, nous travaillons de sorte que notre pharmacie togolaise dispose non pas d’un seul type d’antibiotiques, mais de trois variétés différentes et non pas d’une seule variété d’antihypertenseurs, mais au moins de deux remèdes contre l’hypertension. Nous n’oublions pas non plus de refaire nos stocks de paracétamol, l’antidouleur par excellence. Que le bien débouche sur encore plus de bien !

Relayez le message : à Saoudè, nous sommes en train de créer une nouvelle bonne fabrique. Si les circonstances nous sourient, peut-être que nous pourrons y mettre en place un centre médical digne de ce nom ? Que les plus pauvres parmi les misérables apprennent que nous, on ne les a pas oubliés, qu’à nos yeux ils sont très importants et que nous ferons DE NOTRE MIEUX pour les protéger efficacement contre le mal, le désespoir et toutes sortes de maladies. Que, désormais, ils ont de nouveaux amis aussi bien au Vatican qu’en Pologne et partout dans le monde où la Bonne Fabrique et ses sympathisants sont présents !

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->