Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
37 822 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN
Blog

Le rapport vacancier en provenance du Burkina Faso.

Burkina Faso

Selon l’ONU, il s’agit de l’un des pays les moins développés du monde. Son indice de développement humain (IDH) étant de 0,4 seulement, le Burkina Faso est classé 185e sur la liste de 188e pays.

Infos clés:
  • 43,7% de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour ;
  • l’indice d’alphabétisation des jeunes Burkinabés est de 52,5% et représente l’un des pires scores à l’échelle mondiale ;
  • seulement 37,7% des Burkinabés âgés de plus de 15 ans savent lire et écrire ;
  • 80% de la population professionnellement active travaille dans le secteur agricole.
Notre projet est destiné à

40 familles

paysannes du village de Gourcy
Nous initions

32

villageoises au métier de tailleur

13.09.2018

Pendant les vacances d’été, beaucoup a changé au Burkina Faso. En quelques jours de juillet seulement, nous avons récolté plus de 24 000 PLN (environ 6 000 EUR) pour acheter une parcelle 1,5 ha de terre cultivable qui sera bientôt aménagée par les participants de notre projet agricole à Gourcy. Une fois la période des pluies terminée, nous allons commencer à creuser une nouvelle puits (pour l’instant, l’eau est à peu près partout, il est donc nécessaire d’attendre avant de creuser pour ne pas se laisser tromper par une nappe d’eau temporaire).

Aujourd’hui, 30 familles sont impliqués dans le travail dans le potager de 0,5 hectare, ce qui leur permet de gagner leur vie, de tester de nouvelles cultures, d’apprendre l’art de cultiver la terre en conditions climatiques presque désertiques et d’enrichir le menu des villageois de légumes qu’ils ne connaissaient pas auparavant. En un mot, ils profitent de l’opportunité que nous leurs avions offerte. Dans les jours qui viennent, nous allons ouvrir le projet à d’autres familles de villageois intéressés !

Pour l’instant, nous avons réussi à transformer un bout de désert en un potager verdoyant et à creuser deux puits. Les légumes et les céréales poussent, le moulin du village travaille, des dizaines de villageois ont enfin trouvé un moyen de gagner leur vie et peuvent désormais espérer des lendemains meilleurs. Qui plus est, nous avons aménagé à Gourcy un atelier de couture où un artisan expérimenté que nous avons invité à travailler avec nous enseigne à 20 villageoises le métier de couturière. Une formation de deux ans représente pour chacune d’entre elles une grosse opportunité professionnelle en leur permettant d’envisager de réaliser leurs rêves d’une vie meilleure. Par ailleurs, comme 64% de la population burkinabé âgée de plus de 15 ans est illettrée, deux fois par semaine notre atelier de couture se transforme en salle de classe où nos enseignants animent des cours d’alphabétisation.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->