Famine en Mauritanie. Nous venons au secours des enfants !

Ne laissez pas un autre enfant mourir de faim

Au centre de nutrition de Kaédi, pour la première fois depuis longtemps, un bébé de plusieurs mois n'a pu être sauvé. La petite Mariam nous a été confiée trop tard. Le nombre d'enfants affamés ne cesse d'augmenter ! Nourrissez un enfant affamé avec nous !

en savoir plus

Nous avons déjà:
10 365 PLN
Nous avons besoin de :
10 000 PLN

Faites don d'outils de jardinage à ceux qui nous sont confiés !

Burkina Faso

Selon l’ONU, il s’agit de l’un des pays les moins développés du monde. Son indice de développement humain (IDH) étant de 0,4 seulement, le Burkina Faso est classé 185e sur la liste de 188e pays.

Infos clés:
  • 43,7% de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour ;
  • l’indice d’alphabétisation des jeunes Burkinabés est de 52,5% et représente l’un des pires scores à l’échelle mondiale ;
  • seulement 37,7% des Burkinabés âgés de plus de 15 ans savent lire et écrire ;
  • 80% de la population professionnellement active travaille dans le secteur agricole.
Notre projet est destiné à

35 familles

paysannes du village de Gourcy
Nous initions

50

villageoises au métier de tailleur

24.11.2021

Des nouvelles inquiétantes nous parviennent de la capitale du Burkina Faso. Il y a quelques jours, nous avons perdu contact avec Gosia Tomaszewska. Hier, nous avons réussi à nous parler un moment au téléphone. À la suite des protestations croissantes des citoyens contre la présence des troupes françaises au Burkina Faso, les autorités ont coupé l’accès à Internet dans tout le pays.

« Ils ont désactivé Internet pour tout le monde, donc c’est le chaos. Nous attendons de voir ce qui va se passer ensuite. J’espère que tout rentrera dans l’ordre », déclare Gosia Tomaszewska, responsable de nos projets au Togo et au Burkina Faso et résidant à Ouagadougou.

La situation économique du Burkina Faso est dans un état lamentable et est à l’origine de la crise alimentaire qui connaît la croissance la plus rapide au monde. L’augmentation des attaques terroristes dans le nord du pays et la sécheresse de cette année, qui a dévasté l’agriculture, ont fait que 3,2 millions de personnes ont désormais besoin d’une aide alimentaire d’urgence. Plus de 7,4 millions de personnes dans la région du Sahel ont déjà quitté leur foyer en raison de la mauvaise récolte.

Les protestations actuelles contre le stationnement des troupes françaises dans le pays reposent sur la conviction que le soutien occidental, bien que destiné à aider dans la lutte contre le terrorisme, entraîne de nouvelles attaques. Le peuple burkinabé réclame également des explications sur ce que contient le nombre croissant de convois militaires français dont l’itinéraire le conduit du port de Côte d’Ivoire à travers son pays jusqu’au Niger. Ce sont précisément les zones frontalières entre le Niger, le Mali et le Burkina Faso qui ont été envahies par les djihadistes. Le peuple burkinabé réclame des explications et accuse l’Occident d’armer les assaillants au lieu de régler le problème. Il y a quelques jours, des manifestants ont arrêté l’un des convois en direction du nord à la périphérie de Ouagadougou, exigeant que les conteneurs qu’ils transportaient soient ouverts.

« Nous attendons de voir la suite. Il n’est pas exclu qu’il puisse même y avoir une tentative de renversement du gouvernement dans les prochains jours. » dit Gosia Tomaszewska.

Cependant, alors que la crise alimentaire se poursuit, nous savons que nous devons encore intensifier nos opérations agricoles. Grâce aux merveilleux donateurs qui nous ont fait confiance, conscients de la situation difficile du pays, nous allons démarrer dans quelques semaines la construction d’un autre forage. Cela nous permettra d’irriguer encore une autre partie du jardin.

Vous pouvez aussi aider ! Le mécanisme simple de relance de l’agriculture locale, que la Bonne Fabrique a donné vie à Gourcy, signifie que les gens n’ont pas à fuir leurs maisons à la recherche de travail et de subsistance, et en produisant de la nourriture, ils peuvent eux-mêmes avoir un impact sur l’amélioration de la situation des personnes les plus touchées par la crise. Ils ont encore besoin des outils.

Faites don d’outils de jardinage à ceux qui nous sont confiés !

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->