Nous combattons la faim

Aidez-nous à sauver Barak !

Le premier enfant de la famille d'un jeune couple congolais. Les repas réguliers sont rares pour ses parents. Pendant la grossesse, la mère du garçon mangeait mal. Après l'accouchement, il y avait un problème d'allaitement, après un mois, le bébé pesait moins de 2 kilogrammes ...

Il n'y a pas de vacances pour sauver des vies et nourrir les affamés. Une autre collecte de fonds commence : la lutte contre la faim !

en savoir plus

Nous avons déjà:
24 851 PLN
Nous avons besoin de : :
30 000 PLN

Aidez-nous à sauver Baraka !

Faire un don
Nous avons déjà
24 851 PLN
Nous avons besoin de :
30 000 PLN
L’action est soutenue par: 514 personnes
Partagez

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • environ 15,6 millions – 18% de Congolais souffrent de la faim
  • 3,4 millions d’enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aiguë
  • 41,8% des millions d’enfants de moins de 5 ans sont rabougris
  • 63,2% des enfants de moins de 5 ans ainsi que 41% des femmes entre 15 et 49 ans ont une forme d’anémie
Notre centre d’aide alimentaire prend en charge au moins

100

enfants par semaine
En 2019, nous avous sauvé de la maladie de famine

1 000

mineurs affamés
Aide alimentaire

NOUS COMBATTONS LA FAIM !!!

La Bonne Fabrique et un centre d’alimentation ne ralentissent même pas un instant la lutte pour la vie de chaque enfant. Si nous ne les aidons pas, ils ne vivront pas pour voir le lendemain ! Il n’y a pas de vacances pour sauver des vies et nourrir les affamés.

La photo montre le fils de Barak. Le premier enfant de la famille d’un jeune couple marié. Ils joignent les deux bouts avec difficulté. Les repas réguliers ne sont pas une évidence pour eux, mais une récompense pour un travail acharné, qui est souvent difficile à trouver. Pendant la grossesse, la mère du garçon mangeait mal. Après l’accouchement, il y avait un problème d’allaitement, après un mois le bébé pesait moins de 2 kilos … La femme a parcouru de nombreux kilomètres à pied pour nous demander de l’aide. Ce n’est qu’à ce moment que la tragique impuissance de la famille a pris fin.

Le centre d’alimentation de Ntamugenga doit nourrir les affamés et dans les situations les plus désespérées, tirer les enfants du coté de l’espoir. Nous pouvons accomplir notre but tant que vous continuez à le faire avec nous. Encore une fois, nous devons financer le budget du centre d’alimentation. Nous vous demandons à nouveau votre soutien !!! Une autre collecte de fonds commence : la lutte contre la faim !!!

Baraka est désormais entre de bonnes mains. Nous le nourrissons avec du lait thérapeutique, nous lui donnons des médicaments. Nous nourrirons également sa maman, nous l’apprendrons à allaiter et nous la préparerons à une maternité sans souffrance ni impuissance.