Soyons solidaires pour lutter contre la faim

533 repas pour le Congo !

Nous avons BEAUCOUP besoin de vous aujourd'hui ! Le coût d'achat de devises pour le Congo a grimpé de 8 000 PLN ces derniers mois. C'est 533 repas pour les enfants ! Levons cette somme pour continuer à sauver des vies d'enfants !

en savoir plus

Nous avons déjà:
12 377 PLN
Nous avons besoin de :
8 000 PLN

Votre aide est visible de partout

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 7 000 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants de moins de 10 ans
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque jour, nous servons plus de

800

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

31.10.2021

– Kasia, nous devons emballer 10 boîtes de plus !

Avant-hier, un autre canot avec dix personnes a miraculeusement atteint le rivage, ce qui, d’une part, nous permet de pousser un soupir de soulagement, mais d’autre part provoque immédiatement une agitation dans la cuisine – après tout, la première chose que nous devons faire est de nourrir ces gens gelés et trempés. Nous ne savons pas quand ils ont mangé pour la dernière fois. Parmi eux se trouvent des enfants, des personnes atteintes de maladies chroniques, des femmes enceintes, etc. Ils ont dû jeter tout ce qu’ils avaient avec eux hors du canot pour qu’il ne prenne pas trop d’eau. Deux hommes ont sauté du canot et ont nagé dans l’eau en se tenant fermement. C’était la seule façon d’alléger la charge. Après tout, leurs enfants étaient à bord du bateau.

Diabète, malnutrition, jeunes enfants souffrant de graves problèmes digestifs, femmes en post-partum – rangée après rangée, le tableau clignote en rouge alors que je transfère la liste des 240 repas pour les réfugiés dans une application qui nous aidera à atteindre plus efficacement toutes les personnes qui ont besoin d’aide. Entrée après entrée, avec chacun je suis plus horrifié par l’ampleur du problème.

Que serait leur vie sans votre aide ?

Nous emballons les repas supplémentaires et montons dans la camionnette pour pouvoir les livrer pendant qu’ils sont encore chauds.

Votre aide est visible partout. Des tabliers de cuisine que nous portons pour préparer des centaines de repas par jour à l’application que nous utilisons pour distribuer les repas de manière organisée (que vous avez également financée), aux visages reconnaissants des parents lorsqu’ils récupèrent la nourriture que vous avez donnée – votre aide fait la différence.

Pourquoi cette aide est-elle si importante ?

La nourriture offerte par les autorités du camp n’est parfois pas suffisante pour tout le monde. Les personnes à mobilité réduite ne pourront pas faire la queue pendant des heures pour prendre un repas. Les enfants souffrant de troubles digestifs ne mangeront rien ou seront condamnés à des heures de maux d’estomac. L’état des diabétiques, sans accès aux médicaments ou à l’insuline, ne peut que s’aggraver avec le régime du camp. Il n’y a pas de place dans le camp pour la maladie cœliaque, les intolérances alimentaires ou les maladies plus graves.

Il n’est pas surprenant de voir l’immense gratitude des parents qui reçoivent des repas chauds et équilibrés qui permettent à leurs enfants de grandir en bonne santé et de fréquenter la nouvelle School for All (Ecole pour Tous).

C’est pourquoi nous vous demandons de trouver 15 PLN dans votre poche pour un repas. Dans peu de temps, il y aura plus de canots pleins de familles dont la situation dans leur pays d’origine leur a tout pris. Nous sommes prêts à servir les repas – nous avons une équipe de bénévoles, des cuisiniers – des gens qui, si nécessaire, resteront tard dans la nuit pour s’assurer que tout est préparé. Aurons-nous suffisamment de ressources pour fournir la nourriture elle-même ? Nous pensons qu’avec votre aide, tout est possible.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->