Rejoignez-nous et aidez à financer des médicaments essentiels

Liban

Intensifiée depuis octobre 2019, la crise politique et économique conduit le Liban au bord de la faillite. La situation tragique a été exacerbée par une gigantesque explosion de produits chimiques stockés dans le port de Beyrouth. La classe moyenne a pratiquement cessé d’exister. Les citoyens éduqués fuient l’hyperinflation, la hausse du chômage, les coupures d’électricité et les pénuries de carburant.

Infos clés:
  • Depuis le début de la crise, la livre libanaise a perdu plus de 90 % de sa valeur
  • Les prix des denrées alimentaires ont augmenté de 400 % entre janvier et décembre 2020.
  • Le PIB a baissé de 20,3% (2020)
  • 78% de la population libanaise (3 millions de personnes) vit dans la pauvreté. L’extrême pauvreté a touché 36% de Libanais (1,38 million)
  • il y a une pénurie nationale de médicaments essentiels
  • les coupures prolongées d’électricité et la pénurie de carburant (jusqu’à 20 heures par jour) paralysent la vie quotidienne des Libanais
Nous fournissons des médicaments, de la nourriture et des produits d'hygiène et d'assainissement de base à

260

malades chroniques et démunis

23.12.2021

« En écoutant. Ne pas agir, ne pas courir, ne pas organiser quoi que ce soit et même pas soigner. Écoutez d’abord. Regardez dans les yeux, comprenez. C’est ainsi que le Dr Elias répond à la question de savoir par où commencer pour aider.

Nous rendons visite au peuple libanais avec le Dr Elias Harouna, pour qui la maladie et l’aggravation de la crise économique au Liban les ont placés dans un piège mortel. Sans l’aide de l’Aventure de la Charité, qu’il a fondée, ils n’auraient aucune chance de poursuivre leur traitement médical.

« Les prix des médicaments ont été multipliés par 10 au cours du dernier mois ! Et ce n’est pas la fin. Chaque lundi, la liste officielle des prix est mise à jour, et à chaque fois elle devient pire. 74 000 livres libanaises – c’est le prix d’un paquet de paracétamol aujourd’hui. C’est trois dollars. Pas beaucoup si vous gagnez en dollars, mais pour ceux qui gagnent en livres, c’est plus d’un dixième de leur salaire mensuel », explique le Dr Elias.

Ne pas pouvoir poursuivre leur traitement n’est pas le seul souci de plus de 260 patients pris en charge par le Dr Harouna. À cause de l’inflation massive, la classe moyenne est tombée dans une pauvreté profonde, ce qui signifie que l’achat de produits alimentaires et d’hygiène de base devient un rêve irréaliste.

Aujourd’hui et demain, la veille de Noël, nous visiterons 180 familles avec le Dr Elias, en distribuant non seulement des médicaments essentiels, mais aussi des colis de Noël contenant de la nourriture, des articles de toilette de base et des produits de nettoyage. Ils comprennent du houmous, des haricots, du lait, du fromage, de la charcuterie, de la confiture, du dentifrice, du détergent à lessive et bien plus encore. Chaque famille recevra une énorme boîte en carton pour Noël. Nous tenons à vous remercier de pouvoir être ici et de tendre la main aux personnes les plus nécessiteuses touchées par la crise au Liban. Le Dr Elias tient également à vous remercier aujourd’hui :

« Être prêt à aider quelqu’un que vous ne connaissez pas, dans un pays que vous ne connaissez pas, nécessite un cœur exceptionnellement sensible et ouvert, et est pour moi une mesure de la plus haute noblesse. C’est pourquoi l’aide qui nous vient de la Bonne Fabrique est si extraordinaire pour nous. Vous nous donnez l’espoir que nous surmonterons ce moment critique de l’histoire de notre pays. Merci ! » dit le Dr Elias.

Il n’est pas trop tard pour nous rejoindre et, en cette période d’avant Noël, tendre la main à quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui est loin, mais qui a d’autant plus besoin d’être sauvé de l’abandon. Rejoignez-nous et financez des médicaments de base pour les personnes touchées par la crise au Liban !

Nous créons un foyer sûr pour les enfants solitaires de Zhytomyr

Aide pour Lwiątko

Des bombes sont tombées à Zhytomyr. 55 enfants et membres du personnel ont trouvé refuge à l’école maternelle de Lwiątko, dans l'est de l'Ukraine. L'établissement vivait au jour le jour. Ouvrons ensemble une nouvelle fabrique de bien ici ! Construisons-leur un FOYER sûr, où ils ne seront privés de rien !

en savoir plus

Nous avons déjà:
6 620 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR
<-- ActiveCampaign Monitor Code -->