Des coups de feu ont pu être entendus à partir de 6 hres du matin

République démocratique du Congo

La RDC, le second pays africain en termes de superficie, est plein de paradoxes. D’un côte, il abonde en richesses naturelles (cobalt, cuivre, pétrole, diamants, or…) ; de l’autre, ses habitants sont parmi les nations les plus pauvres du monde. Depuis des décennies, la RDC est plongée dans des conflits à répétition qui sont à l’origine de l’une des crises humanitaires les plus importantes dans le monde.

Infos clés :
  • 77% de la population du pays vit dans une pauvreté extrême avec moins d’1,90 dollar par jour 
  • 16% de la population du pays, ce qui donne environ 13 millions d’individus, a besoin d’aide humanitaire urgente 
  • 13,6 millions de Congolais n’ont pas d’accès aux sources d’eau potable ni aux équipements sanitaires de base 
  • toute la RDC est parsemé de sources de maladies mortelles telles que la rougeole, le paludisme, le choléra ou le virus Ebola 
  • environ 10% de tous les cas mortels du paludisme en Afrique subsaharienne ont été enregistrés en RDC
Dans notre hôpital, on procède annuellement à environ

27 000

procédures médicales
Annuellement, nous prenons en charge environ

7 000

patients atteints de paludisme
En 2023 nos sage-femmes ont assisté à environ

953

accouchements

23.10.2022

Des coups de feu ont pu être entendus à partir de 6 hres du matin. Ils se rapprochent, d’heure en heure. Les rebelles sont entrés dans Ntamugenga. Il y a des victimes. La plus grande bataille depuis le début de la guerre dont se souviennent les missionnaires est en cours.

Sœur Agnieszka coordonne le travail de l’hôpital. Le nombre de blessés augmente. D’autres bombes explosent autour de l’hôpital. L’un est tombé juste à côté du mur qui entoure la mission des Sœurs.

Aujourd’hui, nous devons garder nos pensées et nos prières avec les missionnaires et l’équipe de notre hôpital au Congo. Ce sont des moments très difficiles pour nous tous.

Aide urgente nécessaire

Sauvez la pharmacie pour les plus démunis au Togo

Cette somme permettra d'équiper les étagères de la pharmacie pour la première moitié de l'année. Ania et Mateusz s'occuperont de cela, et ils voleront au Togo en février pour remplir les étagères avec les antibiotiques, les antipaludéens et les analgésiques les plus essentiels. La pharmacie de Saoudé a des vies à sauver. Elle ne peut réussir sans votre soutien.

en savoir plus

Nous avons déjà:
3 422 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR