Nous faisons ce que nous pouvons et ce que nous faisons le mieux

Ukraine

Le 24 février 2022, la Russie a lancé une offensive militaire en Ukraine, faisant des victimes civiles et détruisant les infrastructures du pays. Plus d’un quart de la population a été contrainte de fuir leur domicile. Au cours des premières semaines, plus de 4,3 millions de réfugiés ont fui l’Ukraine, et autant ont été déplacés à l’intérieur du pays. Il s’agit de la crise de réfugiés qui connaît la croissance la plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale.

Nous ne pouvons pas être indifférents à la souffrance de nos voisins, nous nous sommes immédiatement mis à aider !

Dans les premiers jours de la guerre, nous avons livré

21 000

miches de pain pour les habitants de Kiev
Nous avons envoyé

20 tonnes

de vivres dans les zones touchées par le conflit
Nous nous occupons de

55

enfants évacués de l'orphelinat de Zhytomyr

16.03.2022

Il n’y a pas d’élèves dans l’école, bien que le bâtiment bourdonne comme une ruche. Le directeur, les enseignants et les résidents courent dans les couloirs pour tenter de répondre aux besoins des femmes et des enfants qui fuient l’est. Ils y ont installé un centre d’accueil. La frontière n’est qu’à quelques dizaines de kilomètres. Pour ceux qui arrivent de zones déchirées par la guerre, c’est le dernier arrêt du côté ukrainien. Dans quelques heures, ils quitteront leur pays, devenu du jour au lendemain un « terrain d’entraînement militaire. »

Le directeur nous accueille et nous fait visiter l’établissement. Fier de la façon dont tout est organisé ici, il nous montre le gymnase et plusieurs salles de classe qui, en une seule journée, ont pu accueillir plus de 900 personnes. Depuis le début de la guerre, l’école a accueilli plusieurs milliers de réfugiés. La communauté locale approvisionne la cantine et le dépôt de vêtements. Les besoins sont grands, mais les bénévoles ne manquent pas. Le psychologue scolaire parle aux enfants et à leurs mères. Ce sont les femmes qui ont le plus besoin d’aide. Elles sont dévastées par la vue de leur passé se transformant en décombres, par les longues journées à vivre dans la peur pour leurs enfants, et par le voyage épuisant et la séparation d’avec leurs maris qui sont restés pour défendre leur patrie.

« Nous ne pouvons pas nous battre et tuer », nous dit un habitant d’une ville frontalière. « Nous passons chaque instant libre à tisser des filets et à les remplir de tissus afin qu’ils servent à nos soldats à camoufler les chars et les équipements importants. »

Il y a plus d’endroits de ce type du côté ukrainien. Nous avons soutenu un tel endroit hier, en faisant don de produits de première nécessité à 30 enfants évacués directement du bombardement. Nous sommes également allés à Lviv pour voir de nos propres yeux l’ampleur des besoins, parler aux gens et organiser une aide concrète.

Nous faisons ce que nous pouvons et au mieux de nos capacités. Merci pour votre confiance. Sans vous nous ne pourrions rien faire !

Nous créons un foyer sûr pour les enfants solitaires de Zhytomyr

Aide pour Lwiątko

Des bombes sont tombées à Zhytomyr. 55 enfants et membres du personnel ont trouvé refuge à l’école maternelle de Lwiątko, dans l'est de l'Ukraine. L'établissement vivait au jour le jour. Ouvrons ensemble une nouvelle fabrique de bien ici ! Construisons-leur un FOYER sûr, où ils ne seront privés de rien !

en savoir plus

Nous avons déjà:
6 620 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR
<-- ActiveCampaign Monitor Code -->