Notre présence à la frontière est toujours très nécessaire. Nous y restons !

Ukraine

Le 24 février 2022, la Russie a lancé une offensive militaire en Ukraine, faisant des victimes civiles et détruisant les infrastructures du pays. Plus d’un quart de la population a été contrainte de fuir leur domicile. Au cours des premières semaines, plus de 4,3 millions de réfugiés ont fui l’Ukraine, et autant ont été déplacés à l’intérieur du pays. Il s’agit de la crise de réfugiés qui connaît la croissance la plus rapide depuis la Seconde Guerre mondiale.

Nous ne pouvons pas être indifférents à la souffrance de nos voisins, nous nous sommes immédiatement mis à aider !

Dans les premiers jours de la guerre, nous avons livré

21 000

miches de pain pour les habitants de Kiev
Nous avons envoyé

20 tonnes

de vivres dans les zones touchées par le conflit
Nous nous occupons de

55

enfants évacués de l'orphelinat de Zhytomyr

01.03.2022

Nous avons passé une autre nuit près de Chyriv en Ukraine. Sur le chemin du poste frontière de Krościenko, nous avons reçu des informations selon lesquelles une mère avec deux enfants était coincée dans sa voiture à 4 km de la frontière du côté ukrainien. La femme était à court de carburant. Tout cela a été utilisé par le système de chauffage, qu’elle a dû utiliser pendant deux jours en attendant de traverser. Elle a également manqué de nourriture. La situation était très difficile.

Une heure plus tard, nous arrivons à destination. Nous avons donné à Anna un thermos de thé chaud, des provisions pour quelques jours, des couvertures chaudes et surtout du carburant pour qu’elle puisse continuer son voyage. « Le peuple polonais est une nation extraordinaire et merveilleuse. Nous sommes frères et sœurs », a-t-elle répété, incapable de cacher ses émotions. Sa vie a soudainement été brisée lorsqu’un missile balistique Iskander a frappé hier son quartier natal de Kiev. Son mari est resté dans la région. Il a survécu à l’explosion, mais elle est très inquiète pour lui. Avant de nous séparer, elle a dit que juste après notre rencontre, elle inviterait une autre mère et son enfant dans sa camionnette depuis une voiture à quelques dizaines de mètres dans la file d’attente et qu’ensemble, ils prendraient leur premier repas depuis des jours.

Ce soir, le plus grand défi pour tous ceux qui attendaient de l’autre côté de la frontière était la température. Le froid glacial et la nécessité de réchauffer le moteur de la voiture ont forcé les gens à risquer de manquer de carburant. Ceux qui ressentaient les effets des températures demandaient une tasse de thé chaud et des couvertures. La chaleur est toujours le besoin le plus urgent.

Si la situation à la frontière semble s’être stabilisée, des drames humains s’y déroulent encore. Hier, au poste frontière de Krościenko, peu après que nous ayons traversé, une femme a accouché. Un autre a manqué d’insuline. Les gardes-frontières nous ont également dit qu’il y a quelques jours, un groupe de mineurs non accompagnés est arrivé à la frontière.

Notre présence à la frontière est toujours très nécessaire. Nous y restons !

Nous créons un foyer sûr pour les enfants solitaires de Zhytomyr

Aide pour Lwiątko

Des bombes sont tombées à Zhytomyr. 55 enfants et membres du personnel ont trouvé refuge à l’école maternelle de Lwiątko, dans l'est de l'Ukraine. L'établissement vivait au jour le jour. Ouvrons ensemble une nouvelle fabrique de bien ici ! Construisons-leur un FOYER sûr, où ils ne seront privés de rien !

en savoir plus

Nous avons déjà:
6 620 EUR
Nous avons besoin de :
6 667 EUR
<-- ActiveCampaign Monitor Code -->