Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
38 022 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN

Napoko nous montrera tout ...

Burkina Faso

Selon l’ONU, il s’agit de l’un des pays les moins développés du monde. Son indice de développement humain (IDH) étant de 0,4 seulement, le Burkina Faso est classé 185e sur la liste de 188e pays.

Infos clés:
  • 43,7% de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour ;
  • l’indice d’alphabétisation des jeunes Burkinabés est de 52,5% et représente l’un des pires scores à l’échelle mondiale ;
  • seulement 37,7% des Burkinabés âgés de plus de 15 ans savent lire et écrire ;
  • 80% de la population professionnellement active travaille dans le secteur agricole.
Notre projet est destiné à

40 familles

paysannes du village de Gourcy
Nous initions

32

villageoises au métier de tailleur

14.08.2020

La Bonne Fabrique au Burkina Faso ne concerne pas seulement les hectares, les puits et les légumes. Notre projet est avant tout des personnes. C’est pour eux que nous sommes ici, dans l’un des pays les plus pauvres du monde, où ils ne peuvent plus compter sur personne d’autre.

Napoko, mère de sept enfants, rêve de terminer ses études avec bonheur et de poursuivre des études. Elle n’est jamais allée à l’école elle-même. Les parents ont préféré envoyer leur fille aux champs, la laisser travailler à la maison avec sa mère plutôt que d’éduquer la fille. Elle s’est mariée tôt, elle ne connaît pas d’autre métier que celui du jardin, des champs et de la maison. Toute sa vie c’est passé à Gourcy.

Dès le premier jour de notre opération dans ce petit village du nord du pays, nous ne pouvons cesser de nous demander avec quel enthousiasme et quelle curiosité Napoko participe à toutes nos entreprises. Comme si elle essayait de rattraper tout le temps quand le destin ne lui offrait que pauvreté et faim à la maison. Sur notre « île verte », que nous avons créée au milieu du désert, elle est une jardinière de premier plan, comme en témoignent les récoltes qu’elle fait. Cependant, elle est très heureuse de fréquenter notre atelier de tailleur, où elle est également la première étudiante. De plus, trois fois par semaine, elle est formée à l’écriture et au comptage afin qu’en tant que future couturière, elle puisse facilement prendre la mesure, noter, calculer et utiliser le mètre. Le diplôme, qui confirme qu’elle a un métier précieux entre ses mains, est à la fin de sa troisième année. Après quoi, elle souhaite ouvrir son propre atelier de couture et gagner sa vie. Bien sûr, elle ne laissera pas ses légumes, car il faut manger ; mais la couture, est une passion pour créer et entretenir. Elle souligne certainement par sa voix que nous verrons tous comment, après avoir terminé le cours, que Gourcy deviendra à la mode et colorée 🙂 Nous sommes heureux de voir comment toute la formation lui donne non seulement des compétences très spécifiques, mais aussi une énorme estime de soi. Elle est fière de pouvoir faire quelque chose pour les autres.

Au Burkina Faso, en enseignant à nos élèves l’esprit d’entreprise, en développant des petites entreprises et en leur transmettant des compétences spécifiques, nous les aidons à réaliser leurs rêves de sécurité, de santé, de paix et de bonheur pour leurs enfants. En finançant la journée d’apprentissage d’un cours de couture et d’alphabétisation, vous leur donnez une chance de réaliser leurs rêves.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->