Finançons des kits scolaires pour les élèves du Burkina Faso

Burkina Faso

Selon l’ONU, il s’agit de l’un des pays les moins développés du monde. Son indice de développement humain (IDH) étant de 0,4 seulement, le Burkina Faso est classé 185e sur la liste de 188e pays.

Infos clés:
  • 43,7% de la population vit avec moins de 1,90 dollar par jour ;
  • l’indice d’alphabétisation des jeunes Burkinabés est de 52,5% et représente l’un des pires scores à l’échelle mondiale ;
  • seulement 37,7% des Burkinabés âgés de plus de 15 ans savent lire et écrire ;
  • 80% de la population professionnellement active travaille dans le secteur agricole.
Notre projet est destiné à

35 familles

paysannes du village de Gourcy
Nous initions

50

villageoises au métier de tailleur

23.08.2022

Nous allons répondre à chaque question aujourd’hui par « tomate », parce que c’est devenu tellement tomateux que nous avons oublié tout le reste aujourd’hui. Le jardin du Burkina Faso, entretenu avec tant de soin par nos charges, avec l’eau et les outils que vous leur fournissez, vient de fleurir ! Nous récoltons des tomates et en vendons sans effort n’importe quelle quantité. Parce qu’ils sont BIO, parce qu’ils sont savoureux, parce que ce sont les meilleurs de toute la région.

Difficile de décrire la joie des familles de Gourcy, confrontées il y a quelques années à peine à une décision dramatique. Ils envisageaient de fuir le pays et de faire face au danger mortel de traverser le Sahara et de traverser la Méditerranée. À l’autre extrême se trouvait la faim, qui ne leur permettait plus de vivre ici, là où se trouvaient leur maison, leur champ, leur famille, leur langue, leur culture et leurs traditions. Mais la faim ne pouvait pas être un choix. Ce n’est jamais le cas. Si vous ne leur aviez pas créé d’opportunités de travailler et de gagner leur vie, ils auraient certainement fui leur foyer.

Ils sont joyeux, ils ont des projets, ils veulent grandir. Ils sont heureux de pouvoir donner un sentiment de sécurité à leur famille. Leurs enfants vont bientôt à l’école. Et nous suivons un pas derrière eux, car nous savons que nos protégés ont bien besoin de nous avant que la première cloche de l’école ne sonne.

Fournissons-leur des fournitures scolaires. Pas des ensembles luxueux de crayons dans des centaines de nuances, mais le sac à dos le plus simple, quelques crayons, un cahier – toutes les choses sans lesquelles vous ne pouvez pas commencer l’école. Remettons le vent en poupe, pour que les fortes hausses de prix n’obligent personne à devoir décider si son enfant ira ou non à l’école.

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->