Les résidents du camp ont besoin d’aide

Nous nourrissons les réfugiés à Lesbos !

Les résidents du Camp Moria 2.0 sont confrontés quotidiennement à d'énormes problèmes, mais ceux-ci ne peuvent être résolus s'ils ne soulagent pas d'abord leur faim. Chaque repas que vous achetez augmentera notre capacité. Notre rêve est de pouvoir livrer des repas à tout le monde chaque jour.

en savoir plus

Nous avons déjà:
38 022 PLN
Nous avons besoin de :
38 000 PLN

La rencontre avec Amir montre à quel point ils ont besoin de nous

Grèce

En 2015, 856 000 personnes sont passées par les îles grecques, et en 2017 et 2018 seulement un peu moins de 30 000 personnes (selon le HCR).  Mais 2019 a déjà enregistré une croissance de plus de 60 000 nouveaux arrivants.  Aujourd’hui, les bateaux arrivant sur les plages grecques sont de retour, et la pratique montre que quelqu’un peut rester coincé à Lesvos pendant plusieurs années.  Nikos et Katerina dirigent un petit restaurant sur l’île, où chaque réfugié peut se sentir chez lui et manger un repas gratuitement.

Infos clés:
  • Le camp de réfugiés de Moria sur l’île grecque de Lesbos compte actuellement environ 7 000 habitants.
  • 2 000 d’entre eux sont des enfants de moins de 10 ans
  • Depuis début 2015, presque 1 000 000 de migrants sont passés par différentes îles grecques pour arriver ensuite en Europe continentale
Chaque jour, nous servons plus de

800

repas
Nous distribuons

des repas et des produits de premiers soins

aux plus nécessiteux, incluant les enfants, les femmes enceintes et les malades

12.07.2021

Amir nous approche à notre retour avec une poussette neuve et des produits d’hygiène pour un bébé de Syrie. Il demande si nous pourrions prendre un peu de temps, dès que nous aurons terminé la réunion avec la famille. Attendre. Il a appris la patience lors de sa longue fuite du pays, au cours de laquelle il a eu peu d’influence. Quand nous avons fini, il vient et nous demande si nous aimerions lui rendre visite. Il sait que nous sommes ici dans un autre but, et nous savons que son besoin de parler à quelqu’un est l’un des plus importants dans un camp de réfugiés qu’ailleurs.

Amir et sa femme ont préparé de la nourriture, ils veulent partager. Quand il dit que c’est ainsi que l’on montre l’hospitalité dans son pays, ses mots nous font penser à la qualité de notre hospitalité européenne collective qui les maintient coincés ici. La femme d’Amir est enceinte. Tout ce que nous pouvons faire pour eux pour le moment, c’est de lui offrir chaque jour un repas bien équilibré et chaud et une layette pour le bébé qui naîtra d’un jour à l’autre.

Partageons un peu de ce que nous avons en offrant au moins un repas chaud aux habitants du camp Moria 2.0 sur l’île grecque de Lesbos .

<-- ActiveCampaign Monitor Code -->